Réchauffement climatique : "Nous n'avons que trois ans devant nous"

Réchauffement climatique :

Le climatologue Jean Jouzel, le 27 novembre 2014 à l'Élysée.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 13 août 2017 à 20h18

Interrogé par le Journal du dimanche, le climatologue Jean Jouzel livre ses inquiétudes sur la lutte contre le réchauffement climatique.

Les prévisions de l'ancien vice-président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) sont des plus alarmistes. "Nous n'avons plus que trois ans devant nous", alerte Jean Jouzel.

S'appuyant sur les publications de scientifiques, de politiques et d'économistes dans la revue Nature, mais également sur un rapport publié en 2007 par le Giec, il prévient que si les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas stabilisées dès 2020, il sera impossible de limiter le réchauffement climatique du globe à 2°C "par rapport à l'ère industrielle", précise l'hebdomadaire.

"PARTOUT LES PREMIÈRES VICTIMES SONT LES MOINS FORTUNÉS"

"La situation est catastrophique", affirme le climatologue, pour qui les conséquences du réchauffement climatique seront surtout ressenties par les populations les plus pauvres. "La principale conséquence du réchauffement climatique, c'est l'accroissement des inégalités. (...) Partout les premières victimes sont les moins fortunés : cela a été vrai en France lors de la canicule de 2003, poursuit-il. Les maisons les plus touchées par la tempête étaient celles construites sur des terrains pas chers."



Jean Jouzel dresse un terrible tableau de l'avenir avec une augmentation des réfugiés climatiques. À l'échelle de la France, le centre et l'ouest de l'Hexagone pourrait connaître à partir de 2050 des incendies semblables à ce que connait actuellement le sud de la France. Les températures pourraient osciller en été "entre 48°C au nord-ouest et 55°C au nord-est", écrit le JDD.

Se décrivant lui-même comme "alarmiste", Jean Jouzel voit encore des raisons d'espérer un sursaut collectif, notamment de la jeunesse. "Récemment, j'ai entendu deux de mes petites-filles de 9 et 10 ans parler trente minutes d'éoliennes et d'énergies renouvelables", raconte-t-il au journal.

 
18 commentaires - Réchauffement climatique : "Nous n'avons que trois ans devant nous"
  • Plus chaud,plus froid,,qu'elle importance ,dans la nature, si saturation il y a, l auto extermination suivra,5o% de populasse en moins vale 5o% de pollution en moins

  • Les pays en développement ont besoin de centrales thermiques à charbon ou à gaz pour sortir progressivement leur population de la pauvreté, de la misère et pour éradiquer les maladies létales provenant des fumées des foyers domestiques, qui tuent de par le monde 4,3 millions de personnes par an, et ils n’y renonceront pas, comme le montrent leurs « engagements » pour 2030. C’est ce que font Chine, Inde et d’autres pays, et les résultats obtenus en Chine sont spectaculaires. Et pas question pour les PED d’utiliser les EnR intermittentes et onéreuses, qui bloqueraient leur développement (s’ils les utilisent, c’est avec parcimonie, pour se donner une belle image verte). Comme le soulignait l’AIE, qui connaît les projets en cours et les projets futurs, les émissions de CO2 vont continuer à augmenter régulièrement, pour le plus grand bien de l’humanité. Et peu importent les cris d’orfraie de la Sainte Eglise Réchauffiste et les prophéties alarmistes et surréalistes de Jean Jouzel.

  • L’alarmisme outrancier de Jean Jouzel ne repose que sur la pseudo-science du GIEC/IPCC, qui est un organisme politique contrôlé par l'ONU et les gouvernements (GIEC=IPCC= Intergovernmental Panel for Climate Change - la traduction en GIEC est manipulatoire) . Il n’y a aucune raison de paniquer : depuis près de 20 ans, la température moyenne annuelle globale est stable, malgré une inflation de nos émissions, et les projections des modèles numériques continuent à se planter lamentablement. Et puis, pendant des centaines de millions d’années, le taux de CO2 atmosphérique a été en moyenne de 2000 ppm (400 ppm actuellement), sans que cela n’engendre un réchauffement terrifiant et irréversible. Pourquoi le CO2 aurait-il à présent une action mesurable sur la température ? Parce que Jean Jouzel le prétend ?

  • " Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants" ... Saint Exupéry
    Trump et les climato-sceptiques convaincus (?) devraient méditer là-dessus ! La vérité de l'avenir de notre planète se trouve dans cette phrase à condition d'adopter les bonnes solutions ...
    Donc ne soyons pas égoïstes, pensons aux générations futures .

    La phrase n'est pas de Saint-Ex; on ne sait pas très bien d'où elle vient. Mais c'est une phrase un peu figée. Il faut rappeler que nos parents ne nous ont pas emprunté notre terre : nous l'avons prise au vol, adaptée, modelée suivant nos habitudes de vie, transformée radicalement. Nos parents n'avaient pas la moindre idée de ce qu'elle serait, comme nous n'avons pas idée de ce que sera la vie de nos enfants. Et cette terre n'est pas transmise d'un coup, mais en continu, jour après jour. Bref, cette phrase est un peu creuse.

    "cette phrase est un peu creuse."? .....Certes pour certains mais pleine de bon sens pour d'autres !

    Bonjour Nazca.
    Individuellement on peut essayer de se comporter le mieux possible envers notre planète... faire du tri sélectif dont on découvre au hasard d'un reportage que la presque totalité de nos déchets sont envoyés en Chine pour polluer là bas ... reste que les plus grands pollueurs au monde sont les industriels sur lesquels nous n'avons aucun pouvoir..... Ah si on avait du temps à perdre et faire la liste des phrases creuses et contradictoires qu'elle peut nous écrire à longueur de journée sous des couvertures multiples....

    Déjà essayer de se comporter le mieux possible ( comme vous dites) donne bonne conscience ... Faire du tri sélectif, préférer la marche en ville plutôt d'utiliser la voiture, aller dans les déchèteries plutôt que de jeter dans la nature (en particulier le plastique), ne pas rejeter des détritus dans les rivières ....... etc.: sont des actes que tout un chacun devrait pratiquer .... Reste évidemment les industriels pollueurs auxquels devraient être appliqués le principe du " pollueur-payeur" ...
    Bonne fin de journée.

  • On ne les entendait plus , je croyais que ces charlatans du GIEC s'étaient enfin tus mais hélas ils ressucitent.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]