Les émissions de CO2 liées à l'énergie stagnent à nouveau en 2016

Les émissions de CO2 liées à l'énergie stagnent à nouveau en 2016

Le 31 octobre 2013 à Haubourdin dans le Nord de la France, de la fumée s'échappe d'une usine

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 17 mars 2017 à 16h45

Climat: les émissions mondiales de gaz carbonique liées à l'usage de l'énergie ont stagné pour la troisième année de suite en 2016

Les émissions mondiales de gaz carbonique liées à l'usage de l'énergie ont stagné pour la troisième année de suite en 2016, à cause du succès des énergies renouvelables et du gaz naturel au détriment du charbon, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Ces émissions en provenance du secteur électrique, des transports ou encore du bâtiment, qui représentent trois quarts des émissions de gaz à effet de serre, se sont élevées à 32,1 gigatonnes l'an dernier, a précisé vendredi l'agence énergétique basée à Paris. 

Elles sont de plus en plus décorrelées de la croissance économique (+3,1%), du fait notamment des progrès réalisés en termes d'efficacité énergétique, des changements structurels de l'économie mondiale et d'une prise de conscience accrue du changement climatique. 

Les émissions de CO2 sont restées stables en Europe et elles ont même diminué aux États-Unis et en Chine, les deux plus gros émetteurs et consommateurs d'énergie, ce qui a permis de compenser les hausses observées dans d'autres régions du monde. 

"Ces trois années de stabilité des émissions dans une économie mondiale en croissance marquent l'émergence d'une tendance", a commenté le directeur exécutif de l'AIE, Fatih Birol, dans un communiqué.

Même s'il y voit "une source d'optimisme", il estime néanmoins "prématuré" d'affirmer que les émissions mondiales de CO2 ont atteint un sommet. Et cette stagnation est de toute façon jugée insuffisante pour limiter le réchauffement climatique à 2 degrés.

Outre-Atlantique, les émissions de CO2 ont reculé de 3% (soit -160 millions de tonnes), atteignant un plancher depuis 1992, dans une économie en croissance de 1,6%. 

Cette baisse s'explique par le boom du gaz de schiste et d'une production électrique d'origine renouvelable plus compétitive, qui ont supplanté en partie le charbon, l'énergie fossile la plus polluante. 

"Pour la première fois, la production d'électricité à partir de gaz naturel a dépassé celle au charbon l'an dernier aux États-Unis", a relevé l'AIE. 

En Chine, les émissions de CO2 se sont repliées de 1%, dans le sillage également d'une baisse de la demande de charbon, sous le coup de mesures anti-pollution, malgré une croissance économique de 6,7%. 

"Deux tiers de la hausse de la demande chinoise d'électricité  (+5,4%) ont été satisfaits par les énergies renouvelables, principalement hydraulique et éolienne, ainsi que par le nucléaire", a souligné l'AIE. 

En Europe également, le charbon a perdu du terrain, avec une demande en baisse de 10% contre une hausse de 8% pour le gaz.

 
5 commentaires - Les émissions de CO2 liées à l'énergie stagnent à nouveau en 2016
  • FautLeSavoir  (privé) -

    Il faut la même analyse pour les transports avant de décider arbitrairement que seul les diesels polluent !!!

  • Il ne s'agit pas de croire pour autant que c'est gagné, car il y a d'autres sources, telles que la déforestation. Il y a aussi le méthane et, plus marginal, les autres GES.
    Surtout, l'inertie du réchauffement est, à l'échelle de nos courtes vies, phénoménale.
    Plus de cent ans de résidence du dioxyde de carbone dans l'atmosphère.
    Pire encore, la chaleur emmagasinée par les océans ne sera évacuée, elle, que sur une durée de l'ordre du millénaire.
    Il y a beaucoup d'efforts à fournir, et on entendra parler encore longtemps du sujet.

  • Pour se faire une idée plus précise de ces chiffres, il eut été intéressant de chiffrer la part prise par l'énergie nucléaire, citée comme une énergie renouvelable, par rapport aux 2 autres citées (hydraulique et éolienne) dans la baisse de rejets de CO2 de la Chine!

  • Et ce n'est pas en favorisant les moteurs à essence que ca va s'arranger..

    il ne faut oublier que les voitures électriques sont polluants du faites des batteries que cela plaise ou pas à quand les voitures à l'hydrogène non cela ne seraient plus rentable pour les états allez tous des rigolos surtout les écolos seul la nature commande le reste du vents et là rien à faire c est qui commande depuis le dèbut du monde quoi que l'on face

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]