La Slovénie veut éliminer les moteurs thermiques à partir de 2030

La Slovénie veut éliminer les moteurs thermiques à partir de 2030

Ljubljana entend limiter les émissions maximales autorisées de CO2 à 50g par kilomètre, un niveau que seul des moteurs électriques ou hybrides peuvent respecter aujourd'hui

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 12 octobre 2017 à 18h48

La Slovénie veut mettre hors-jeu les moteurs thermiques classiques pour les voitures à partir de 2030, selon un plan stratégique de lutte contre les gaz à effet de serre présenté jeudi par le gouvernement.

"A partir de 2030, nous n'autoriserons plus l'immatriculation de voitures thermiques classiques comme on les connaît aujourd'hui", a indiqué un porte-parole du ministère des Infrastructures.

En pratique, Ljubljana entend limiter les émissions maximales autorisées de CO2 à 50g par kilomètre, un niveau que seul des moteurs électriques ou hybrides peuvent respecter aujourd'hui.

Le gouvernement est "convaincu que d'ici 2030 l'industrie automobile aura fait des progrès techniques extraordinaires" de façon à commercialiser des voitures à  très basse empreinte carbone, a-t-il été précisé.

Hasard du calendrier, ce plan coïncide avec l'annonce, par la Ville de Paris, de sa volonté de voir disparaître les véhicules à essence des rues de la capitale française en 2030, après les diesel en 2024.

Aux échelles nationales, la Norvège vise une fin des ventes des véhicules à moteur thermiques dès 2025, la France et le Royaume Uni à l'horizon 2040.

La Slovénie, un petit pays de 2 millions d'habitants, entend multiplier d'ici 2030 par cent, à 22.300, le nombre des bornes électriques pour automobiles, selon le plan adopté jeudi par le gouvernement de centre-gauche.

Le pays, important exportateur de voitures pour le compte du constructeur français Renault, compte plus de 500 automobiles pour 1.000 habitants, un des taux les plus élevés d'Europe.

 
4 commentaires - La Slovénie veut éliminer les moteurs thermiques à partir de 2030
  • Il est facile pour tous ces pays peu industrialisés de vouloir interdire le thermique,leur richesse vient uniquement du fait d'avoir intégrer l'union sans rien apporter en richesse.Toutes ces belles idées contre le thermique et le nucléaire sont très bien mais ,si tous les pays de l'union passent au tout électrique comment vont ils produire toute cette quantité de courant ,par exemple même en faisant travailler à plein régime toutes les centrales nucléaires et hydrauliques française on pourrait à peine fournir notre pays si on passait au tout électrique,alors imaginez un pays comme la Slovénie qui importe toutes ses ressources énergétiques,et ne parlons pas de l'éolien et du solaire qui en France malgré ses plus de 30 000 éoliennes et ses milliers d'hectares de panneaux produisent moins de 2% de la consommation domestique française.Le tout électrique est à la mode,ce qui est moins à la mode se sont les informations sur l'augmentation incroyable de la production de batteries qui censées être recyclées ne le sont pas ou peu ,et stockées un peu partout en Europe et surtout dans des pays peu regardant de l'écologie .La fabrication de ces batteries est très polluante,utilise la pétrochimie,des bains d'acides et des métaux rare ou qui le deviennent.A l'heure actuelle le lithium très utilisé pour les batterie est exploité dans des conditions inhumaines cela ne gène personne et pourtant ce métal se vend plus de 15 000 euros la tonne et la poussière de lithium est aussi dangereuse que celle de l'amiante.Si on rajoute à cela la construction des moteurs thermiques largement aussi polluante que pour le thermique et surtout l'augmentation considérable de la production et consommation d'électricité feront que le tout électrique comme on veut nous l'imposer polluera beaucoup plus que le thermique.Sans parler des panneaux photos,des pales d'éoliennes non recyclables,et fort polluant à la fabrication.Sortir du pétrole je suis pour mais on sent bien que le tout électrique est poussé par l'envie de faire de l'argent pour quelques puissants aidés par le monde politique et que l'écologie et le respect de la planète n'a en fait pas beaucoup de place.,

  • ils attendent sans doute encore des subventions européennes pour payer tout ça???

  • et bien Renault à qua fermer ses usines, et les rapatrier en france

  • M'en fiche, j'ai pas l'intention d'aller en Slovénie, ni à Paris non plus ....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]