La région IDF vote le bio dans les lycées, l'opposition parle de sabotage

La région IDF vote le bio dans les lycées, l'opposition parle de sabotage

Valérie Pécresse lors d'une conférence sur le Grand Paris à Paris, le 3 novembre 2016

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 10 mars 2017 à 21h17

Collectivités: la région Ile-de-France a voté vendredi pour "un objectif de 50% de produits bio d'ici 2024" dans les cantines franciliennes

La région Ile-de-France a voté vendredi pour "un objectif de 50% de produits bio d'ici 2024" dans les cantines franciliennes, sans les voix de l'opposition de gauche qui a dénoncé un "dévoiement" de la niche proposée en ce sens par le groupe écologiste. 

Dans le cadre de la niche annuelle proposée à chaque groupe de l'opposition, le groupe écologiste a présenté vendredi une délibération pour atteindre 50% d'aliments bio dans les cantines des lycées et CFA d'Ile-de-France d'ici 2025, via la mise en place d'un "plan alimentaire territorial" francilien, qui serait "l'occasion d'une réorganisation de la filière agriculture" et d'une accélération de la conversion vers l'agriculture bio.

Mais la majorité (LR-UDI-Modem) a entièrement réécrit la délibération avant de l'adopter. Le nouveau texte stipule que la région "décide de se donner pour objectif que 100% des cantines des lycées soient approvisionnées en circuits courts, en priorité par des produits locaux, avec un objectif de 50% de produits bio d'ici 2024. Dès 2017, une expérimentation sera conduite en Seine-et-Marne en lien avec les collectivités concernées".

Elle "décide en conséquence d'encourager les agriculteurs franciliens à assurer cet approvisionnement pour garantir ces objectifs, dans le cadre du Pacte Agricole régional", et prévoit que des groupes de travail "réfléchissent à l'opportunité de l'élaboration d'un projet alimentaire régional". 

"Notre proposition ne portait pas seulement sur le bio. Il portait sur une méthode, un projet d'ensemble qui devait être animé par l'institution régionale", ont déploré les écologistes. 

Dans un communiqué commun avec le PS, le Front de Gauche et les Radicaux de gauche, ils ont déploré que "Valérie Pécresse bafoue la démocratie régionale et méprise la santé des Franciliens", en présentant un amendement qui a réécrit la délibération écologiste "de A à Z, jusqu'à son titre".

"Soutenu par les autres groupes de gauche, le groupe écologiste a décidé de retirer sa niche pour qu'elle ne soit pas dévoyée", ont-ils précisé, et ils ont quitté l'hémicycle, "refusant d'assister à ce simulacre de démocratie".

 
10 commentaires - La région IDF vote le bio dans les lycées, l'opposition parle de sabotage
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]