La FNH se félicite de la reprise par Macron de son idée de "Chambre du futur"

La FNH se félicite de la reprise par Macron de son idée de

La Fondation pour la nature et l'homme (FNH), ex-Fondation Nicolas Hulot, s'est "félicitée" lundi qu'Emmanuel Macron ait repris l'idée de faire du Conseil économique, social et environnemental (Cese) une...

A lire aussi

AFP, publié le mardi 04 juillet 2017 à 09h08

La Fondation pour la nature et l'homme (FNH), ex-Fondation Nicolas Hulot, s'est "félicitée" lundi qu'Emmanuel Macron ait repris l'idée de faire du Conseil économique, social et environnemental (Cese) une "Chambre du futur", tout en réclamant des "précisions". 

La FNH, "à l'origine de cette idée, se félicite" des propos de M. Macron mais cette annonce "doit maintenant être précisée", a déclaré à l'AFP Floran Augagneur, conseiller scientifique de la fondation. "On sera très attentif à ce que ce projet (...) ne soit pas juste un ajustement à la marge du Cese".

M. Macron a annoncé devant le Congrès une réforme du Cese pour qu'il devienne "la Chambre du futur, où circuleront toutes les forces vives de la nation", un "trait d'union" entre la société civile et les instances politiques. Le nombre de ses membres sera réduit "d'un tiers" et ses règles de représentativité revues "de fond en comble" pour en faire "la grande instance consultative qui fait aujourd'hui défaut" à l'État, a-t-il dit.

Le Cese est la troisième assemblée de la République, mais sa voix reste peu audible et son coût est décrié.

Cette "Chambre du futur" doit être "une véritable assemblée du long terme ayant le pouvoir d'imposer, dans la fabrication de la loi, la prise en compte des évolutions climatiques et écologiques", souligne M. Augagneur un communiqué.

Pour la FNH, cette assemblée doit avoir "un pouvoir d'initiative spéciale sur les grands projets liés aux questions de long terme" et un "droit de veto suspensif" vis-à-vis de projets de loi adoptés mais pas encore promulgués. Ce droit de veto contraindrait le Parlement à revoir sa copie.

Dans le projet de la FNH, la Chambre du Futur serait composée de "deux collèges tirés au sort: un collège de scientifiques et de personnes reconnues pour leurs compétences environnementales et un collège de citoyens". Aux côtés de cette "assemblée du long terme", des scientifiques assureraient une "veille scientifique".

La FNH attend par ailleurs du gouvernement "des annonces concrètes dans les jours à venir". Elle cite "l'arrêt de la négociation des accords de commerce climaticides comme le Ceta (Union européenne-Canada) ou le Jefta (UE-Japon), et l'annonce d'une taxe sur les transactions financières européenne pour aider les pays les plus pauvres à lutter contre le changement climatique".

 
3 commentaires - La FNH se félicite de la reprise par Macron de son idée de "Chambre du futur"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]