Energies renouvelables: développement record en 2016 mais insuffisant

Energies renouvelables: développement record en 2016 mais insuffisant

Un champ de panneaux solaires, le 1er juin 2016 à Gaza

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 08 juin 2017 à 10h50

Les énergies renouvelables ont encore battu des records en 2016, mais leur rythme de développement reste trop lent pour limiter le réchauffement climatique sous les 2 degrés, avec des investissements globalement en baisse et des secteurs à la traine, selon un rapport d'experts publié mercredi.

"La transition énergétique ne se produit pas suffisamment vite pour atteindre les objectifs de l'accord de Paris", avec des investissements en baisse, les secteurs des transports et de la chaleur +verte+ à la traine, et des subventions aux énergies fossiles toujours trop importantes, alerte le rapport 2017 sur les énergies renouvelables du réseau d'experts REN21 (Renewable Energy Policy Network for the 21st Century).

L'an dernier, 161 gigawatts de nouvelles capacités de production d'énergie renouvelable (éolien, solaire, géothermie, etc.) ont été installées dans le monde, soit un niveau record, mais les investissements ont baissé de 23% par rapport à 2015, notamment dans les pays émergents.

Le solaire et l'éolien deviennent dans certains pays "l'option la moins coûteuse", par rapport aux énergies fossiles ou au nucléaire, se réjouit le rapport.

"Les investissements continuent de se concentrer dans l'éolien et le solaire photovoltaïque, alors que toutes les technologies d'énergies renouvelables ont besoin d'être déployées pour maintenir le réchauffement climatique bien en deçà des 2 degrés", note REN21.

Malgré l'expansion des véhicules électriques, dopés par la baisse du coût des batteries, le secteur des transports "n'est pas encore considéré comme une priorité", explique par exemple le rapport, en particulier dans le transport aérien et maritime.

La production de froid et de chaleur renouvelables est aussi à la traine par rapport au solaire ou à l'éolien.


Autre inquiétude, les subventions aux énergies fossiles sont toujours plus de quatre fois supérieures à celles accordées aux énergies renouvelables, pointe le rapport.

"Le monde est dans une course contre la montre", pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, rappelle ainsi Christine Lins, secrétaire exécutive de REN21, qui rassemble des experts, des institutions multilatérales ou encore des ONG.

Cela passe, selon elle, par "une sortie du charbon et une accélération des investissements dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique".

Fin 2016, les énergies vertes représentaient 24,5% de la production d'électricité et 19,3% de la consommation finale d'énergie.

Pour la troisième année consécutive, les émissions de CO2 liées au secteur de l'énergie sont restées stables, dans un monde en croissance économique de 3%.

 
13 commentaires - Energies renouvelables: développement record en 2016 mais insuffisant
  • Le problème majeur des ces EnR notamment les éoliennes et solaires (en plus de leur fluctuabilité innée) est le fait que la plupart du temps elles ne sont disponibles que quand on en a le moins besoin et tant que le stockage tampon digne de ce nom demeurera quasi impossible, ce problème reste entier !

  • engouement comme pour l'isolation avec l'amiante
    on installe des panneaux photovoltaiques alors que l'on ne sait pas comment l'on fera pour traiter les panneaux en fin de vie
    pas de solution pour traiter le tellurure de cadmiun "produit hautement toxique et cancerigene
    ceux qui installent ces panneaux vont se retrouver avec le même problème que ceux qui ont de l'amiante dans leurs bâtiments
    des coûts exorbitants pour les faire retirer

    Tout à fait, mais de cela il ne faut pas en parler,, on verra bien demain ! toute énergie demande qu'elle soit étudiée pour les conséquences du futur .
    L'homme refuse d'anticiper et c'est cela qui fait son malheur .

    tout comment recycler les matériaux composites des eoliennes tout comme les huiles qui servent d'isolant aux alternateurs
    on a vite oublier celles des transformateurs qui ont pollué les sédiments de nos fleuves rendant inconsommables pour des siecles les poissons d'eau douce

    (vivarais, les huiles dont tu parles, à base de pyralène, ne sont plus utilisées depuis pas mal de temps... mais la pollution reste, par contre)

  • Energies renouvelables: développement record en 2016 mais insuffisant ??
    L'éolien qui produit si il y a du vent et trop cher, le voltaïque si il y a du soleil mais de plus, que nous réserve sont élimination quand les panneaux seront à changer, la pollution sans doute ! pour remplacer le nucléaire les sacrifices pécuniers seront de sortie ! et qui produit ces capteurs ????

  • ah,les énergies renouvelables!elles sont chouettes et font surtout travailler les pays étrangers.
    Tout l'éolien vient d'allemagne
    tout le solaire vient de chine,
    et nous?nous faisons quoi?
    Les instaleer c'est tout.
    Et qui va recycler ces chers panneaux solaires dans 15 ans?

  • Tout bénéf' pour l'Etat : équipement et production hors de prix dont EDF est obligé d'acheter la production à des prix exorbitants mais qui les facture à des abonnés qui n'ont pas les moyens de ce payer ces équipements mais qui payent des taxes, des TVA et autres prélèvements obligatoires qui vont dans les caisses de l'Etat ! La boucle est bouclée !

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]