Climat: les États-Unis sont "du mauvais côté de l'histoire" pour l'ambassadeur français à l'ONU

Chargement en cours
 Trump détricote les politiques environnementales

Trump détricote les politiques environnementales

1/2
© AFP
A lire aussi

AFP, publié le mercredi 07 juin 2017 à 09h39

La décision de Donald Trump de sortir les États-Unis de l'accord de Paris va encore plus éroder le leadership moral et politique américain dans le monde et place son pays "du mauvais côté de l'Histoire", a estimé mardi l'ambassadeur de France auprès des Nations unies.

"L'Amérique est ici perçue comme étant du mauvais côté de l'histoire", a déclaré François Delattre devant des journalistes.

Le président américain a annoncé jeudi la sortie des États-Unis de l'accord sur le climat conclu fin 2015 entre 195 pays, déclenchant une tempête de critiques au niveau international.

Le président français Emmanuel Macron a promis de respecter les termes de l'accord sur le climat, de même que les dirigeants chinois et indien, qui ont affirmé que ce texte était "leur plan de route commun" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, a rappelé M. Delattre.

Les États-Unis avaient signé l'accord de Paris sous la précédente administration de Barack Obama, mais Donald Trump estime que l'économie américaine serait lésée par ce texte.

La décision du milliardaire républicain "va au-delà de la politique sur le changement climatique" et est "un facteur d'érosion du leadership moral et politique des États-Unis", a encore estimé François Delattre.

Elle pourrait être perçue comme "l'acte de naissance d'un monde multipolaire" dans lequel les États-Unis ne sont plus "le garant le plus fiable de l'ordre mondial", a-t-il poursuivi.

La décision de M. Trump le laisse isolé sur la scène mondiale et a déclenché un tollé dans son propre pays, de nombreux maires de grandes villes et gouverneurs d'États réaffirmant leur volonté de se conformer aux directives de l'accord de Paris, même sans le soutien de Washington.

Toutefois, malgré cette volte-face des États-Unis, M. Delattre a espéré qu'ils restent engagés au plan international: "un retrait durable de l'Amérique des affaires du monde pourrait faire remonter les vieilles sphères d'influence, avec des conséquences regrettables qui nous sont déjà familières", a-t-il dit.

 
0 commentaire - Climat: les États-Unis sont "du mauvais côté de l'histoire" pour l'ambassadeur français à l'ONU
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]