Climat: la négociatrice française espère que Trump a "écouté" les arguments de Macron

Climat: la négociatrice française espère que Trump a

Laurence Tubiana le 5 décembre 2015 à Paris

A lire aussi

AFP, publié le lundi 17 juillet 2017 à 10h11

Laurence Tubiana, ex-négociatrice française pour le climat, a dit lundi "espérer" que Donald Trump ait "écouté" les arguments du président Emmanuel Macron sur l'intérêt de rester dans l'accord de Paris, tout en restant prudente concernant un éventuel revirement américain.

"L'argument essentiel, c'est de montrer l'intérêt des Etats-Unis à rester dans l'accord de Paris: l'intérêt économique, l'intérêt politique, mais aussi, bien sûr, l'intérêt de sécurité. Il faut espérer que Donald Trump a écouté ces arguments", a déclaré la directrice générale de la Fondation européenne pour le climat sur la radio RMC.

Emmanuel Macron a expliqué au Journal du dimanche avoir notamment évoqué avec le président des Etats-Unis "le lien qui existe entre réchauffement climatique et terrorisme".

Donald Trump avait déclaré que "quelque chose pourrait se passer" sur l'accord de Paris, jeudi au cours de sa conférence de presse conjointe avec Emmanuel Macron.

"Nous verrons ce qu'il se passe", avait-il ajouté, six semaines après avoir annoncé que les Etats-Unis comptaient sortir du traité international de lutte contre le réchauffement climatique signé en 2015.

Des "phrases assez vagues", a reconnu Laurence Tubiana, cheville ouvrière de l'accord sur le climat.

"Il faut être évidemment prudent. Donald Trump a dit des choses assez contradictoires ces derniers mois sur l'accord de Paris", a-t-elle souligné.

"La vérité" c'est "ce qu'il va faire du point de vue des politiques environnementales aux Etats-Unis", deuxième émetteur mondial de gaz à effet de serre, "ce qui pour l'instant évidemment n'est pas très positif", a-t-elle dit à propos de ces politiques.

Mais, selon elle, les engagements de réduction d'émission des Etats, villes, entreprises et universités américaines, indépendamment de Washington, devraient "changer progressivement le contexte" dans un sens plus favorable au climat. Alors, "toute la question, c'est de savoir si les Etats-Unis vont mettre 3 ans, 4 ans, 5 ans pour revenir" dans l'accord, a-t-elle ajouté.

L'accord de Paris, entré en vigueur le 4 novembre, vise à limiter le réchauffement climatique "bien en deçà de 2°C".

abb/fmi/fm

 
6 commentaires - Climat: la négociatrice française espère que Trump a "écouté" les arguments de Macron
  • Danielle GILBERT a changé de nom ?

  • Macron devrait réécouter les arguments de Trump dan son discours pour dire qu'il sortait de l'accord de cop 21
    rien n'a changé depuis : on demande aux USA de financer le développement économique alors que la Chine et l' Inde vont "joyeusement" continuer de polluer !
    ce serait plutôt à Macron de suivre les arguments de Trump :les français d'abord n'en déplaise à Merkel et à l'europe !

    J'ai regardé récemment un reportage sur le Bhoutan, pays minuscule coincé entre deux très gros pollueurs : Inde et Chine. Il n'empêche qu'ils axent TOUT sur la protection de l'environnement, avec entre autres véhicules tout électrique, production de CO2 inférieure à la capacité du pays à l'absorber.
    FELICITATION à eux.
    Si tous les pays réagissent comme Trump et VOUS, à ne pas penser INTÉRÊT mondial de l'humanité, il ne faudra pas s'étonner si l'homme fait partie de la prochaine extinction de masse. Plus personne à ce moment là pour condamner les responsables.

  • bien sûr, le Président Trump va même lui présenter des excuses !

  • ptitgibus  (privé) -

    Trump n'est pas du genre à plier devant Macron ...

  • et ceux qui ne croient pas à cette religion se demandent si ces accords de Paris peuvent avoir une influence sur le réchauffement climatique.
    C'est plus un acte de foi qu'une démonstration scientifique. Mais comme ça devient inquiétant on se raccroche à ce qu'on peut

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]