VIDÉO - "Recettes Pompettes" : le ministère de la Santé réclame le retrait de l'émission

VIDÉO - "Recettes Pompettes" : le ministère de la Santé réclame le retrait de l'émission

Marisol Touraine

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 07 avril 2016 à 21h20

L'émission, qui doit être diffusée à partir du 13 avril sur YouTube, consiste à inviter des personnalités pour cuisiner en buvant de l'alcool. Pour le ministère de la Santé cela représente une "incitation à la consommation excessive d'alcool".

Xavier Dolan, Stéphane Rousseau, Cœur de Pirates...

Au Québec l'émission "Recettes Pompettes", présentée par Eric Salvail, fait un carton. Le concept ? Les personnalités invitées doivent cuisiner en buvant des "shots" d'alcool, ce qui donne lieu à des scènes particulièrement cocasses. Si le show fait débat au Canada, une campagne de protestation ayant été organisée à l'automne 2014 par l'institut québécois Educ'Alcool, en France elle fait carrément polémique. Alors qu'une version française, produite par Studio Bagel et présentée par l'humoriste Monsieur Poulpe doit être diffusée à partir du 13 avril sur Youtube, le ministère de la Santé, la Midelca (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives), l'Inpes (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) ou encore l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) sont vent debout.

La bande-annonce de l'émission, diffusée lundi 4 avril, montre le présentateur Stéphane Bern en train de préparer une recette de cuisine et de boire de l'alcool à intervalles réguliers. Depuis, elle a été regardée plus de 300.000 fois. "Le Petit Journal" de Canal +, qui a réalisé un sujet mercredi 6 avril sur le programme, rappelle que la télévision française n'ayant pas le droit de faire la promotion de l'alcool, l'émission se contente donc d'être programmée sur Youtube. Invité de l'émission de Yann Barthès, Monsieur Poulpe confessait ne pas avoir prévu une telle polémique. "Ça prend des proportions un peu inquiétantes pour un truc qui est censé être du divertissement".



- Le ministère de la Santé s'en mêle -

Et pour cause. Lundi, l'ANPAA, qui regroupe 1.500 professionnels ainsi que des bénévoles, publiait un communiqué dans lequel il demandait "aux deux ministres de la Santé et de la Culture de faire cesser immédiatement ces émissions dégradantes qui incitent les jeunes à l'ivresse". Selon l'ANPAA, qui dénonce "une apologie de la biture sur YouTube", le slogan de l'émission "Recettes Pompettes", qui doit être diffusée à partir du 13 avril, ne dissimule pas son objectif : "Faire à manger, Boire de l'alcool".

Le ministère de la Santé a par ailleurs demandé ce jeudi 7 avril au producteur des "Recettes Pompettes" de renoncer à sa nouvelle émission estimant qu'elle représente une "incitation à la consommation excessive d'alcool". "Les conséquences de la consommation excessive d'alcool sur la santé sont trop graves pour être prises à la légère", estime le ministère qui demande au Studio Bagel racheté en 2014 par Canal+, de retirer également la bande-annonce de l'émission. "Le ministère étudie par ailleurs les différentes voies de recours", ajoute-t-il dans un communiqué. L'alcool est responsable de 49.000 décès par an en France, soit 135 par jour, et "peut causer des dommages à court et long terme (violences, accidents, cancers, cirrhoses, retards de développement, addiction...) dont beaucoup sont irréversibles", souligne le communiqué. Il rappelle que la loi santé, entrée en vigueur en janvier, interdit notamment l'incitation à la consommation excessive d'alcool ou "binge-drinking" lors de bizutages et lorsque cette incitation concerne un mineur.

Dans un communiqué séparé, la Mildeca (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives) et l'Inpes (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) estiment que l'émission contribue à "banaliser" le "binge-drinking", notamment parmi les jeunes. Ils rappellent que le phénomène concerne 14% des 15-24 ans et qu'en dix ans, la part des 18-25 ans ayant connu au moins trois ivresses dans l'année est passé de 15% à 29%. Ils dénoncent également une "surexposition" des Français à la publicité pour l'alcool qui, associée à "une tonalité positive associée à son image", contribue "probablement à installer ou conforter une norme sociale en faveur de la consommation excessive d'alcool".

- Une émission "bonne enfant, charmante, tendre et parfois émouvante" -

Dans un sujet diffusé dans "Le Petit Journal", le vice-président de l'ANPAA, le docteur Bernard Basset interpelle Monsieur Poulpe, s'inquiétant des conséquences sur les jeunes. Ce dernier se défend en répondant que l'émission démarre avec un message d'avertissement sur l'alcool et que tout le reste du programme est "très contrôlé". De plus, l'invité est raccompagné à la fin dans une voiture avec chauffeur pour "bien montrer qu'il faut rentrer accompagné quand on est saoul" souligne l'humoriste. "L'alcool est un outil dans cette émission, pour amener l'invité à se montrer sous une autre facette" justifie-t-il. "Vous allez voir une interview que vous n'avez jamais vu" ajoute-t-il. "Je n'ai pas ivre, j'étais pompette" assure de son côté Stéphane Bern au micro du "Petit Journal". "Les gens ne m'ont attendu pour boire" affirme-t-il également.

Des propos que le présentateur de "Comment ça va bien" a répété au micro de RTL. "J'ai du mal à comprendre quand ces ligues de vertu maintenant, lèvent des barricades et commencent à dire que j'incite les jeunes à boire de l'alcool... Est-ce que franchement y'a besoin de moi pour inciter les jeunes à boire de l'alcool ?" s'interroge-t-il. "Je ne bois pas dans la vie et je ne fume pas non plus. Ce qui est incroyable, c'est de voir qu'on ne peut plus rien faire en France ! Tous ceux qui me jugent n'ont même pas regardé complètement l'émission sur Internet" poursuit-il. Pour lui l'émission n'a rien de scandaleuse, elle est "bonne enfant, charmante, tendre et parfois émouvante". "À aucun moment on ne fait l'apologie de la consommation d'alcool. je crois que cette association a simplement voulu m'utiliser ou utiliser cette Recette pompette pour se faire de la publicité, je trouve ça scandaleux" déplore-t-il.
 
29 commentaires - VIDÉO - "Recettes Pompettes" : le ministère de la Santé réclame le retrait de l'émission
  • Avec ces Tv de m..... à la seule recherche de l'audience, elle ne savent plus quoi inventer dans le plus en plus stupide. La seule arme des ceux qui venlent rester digne: boycotter la chaîne. Seule l'audience les intéresse, alors appuyons où cela fait mal.

  • Il faut agir, alors supprimons l'alcool, supprimons le tabac, et que ceux qui sont en manque se tourne vers les salles de shoot légales.

    avatar
    opportune80  (privé) -

    on marche sur la tête en France avec ce gouvernement. Encore que je trouve cette émission franchement nulle!

  • Le gouvernement a raison, comment peut se laisser à accepter, quand on a de la notoriété, de se prêter à une émission aussi perverse...

  • Le fils Touraine n'est il pas impliqué dans un vol vis à vis d'une personne âgée ? et ceci dit quand on vois la tête de la mère on a envie de boire ....................pour oublier.

  • On s'en tape , ils sont tellemnent tristes et pathétiques tous les politicards de tous bords qu'il nous reste plus qu'à picoler pour oublier leur nullité !
    D'ailleurs eux-même ne s'en privent pas , sauf que c'est avec notre pognon !
    Alors ; pinard clopes et pétard à volonté pour lutter contre la morosité !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]