VIDEO. Le rappeur Black M répond à Marion Maréchal-Le Pen avec "Je suis chez moi"

VIDEO. Le rappeur Black M répond à Marion Maréchal-Le Pen avec

Le concert de Black M à Verdun avait été annulé en mai dernier après plusieurs jours de polémique (ici le 28 avril 2015 à Bourges).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 25 juillet 2016 à 19h41

- La polémique autour de son concert annulé aux commémorations de la bataille de Verdun avait fait couler beaucoup d'encre : le rappeur Black M a sorti ce lundi 25 juillet une chanson intitulée "Je suis chez moi", dans laquelle il revient explicitement sur cet épisode où il avait reçu de nombreuses critiques, notamment de l'extrême droite. Plusieurs élus, dont Marion Maréchal-Le Pen, avaient reproché aux autorités le choix du chanteur, accusé d'avoir tenu dans le passé des propos "anti-français".

-

La mise au point ne pouvait pas être plus claire : "Je suis chez moi". Tel est le titre de la nouvelle chanson du rappeur Black M, deux mois après la polémique sur son invitation aux commémorations des cent ans de la bataille de Verdun. Le chanteur devait se produire le 29 mai après la cérémonie d'hommage, dans le cadre du centenaire de la célèbre bataille. Cette programmation avait suscité l'indignation de nombreux élus, essentiellement d'extrême droite et de droite. Les critiques se focalisaient sur une chanson datant de 2010, dans laquelle le rappeur désigne la France comme un "pays de kouffars" (un terme désignant les mécréants en arabe). Après plusieurs jours de polémique, le maire de Verdun avait annulé le concert, évoquant des "risques forts de troubles à l'ordre public".


"Je suis français", chante Black M en réponse à Marion Maréchal-Le Pen, dont il cite le prénom dans la chanson, qui débute sur des notes d'accordéon. "J'ai vu que Marion m'a tweeté, de quoi elle se mêle ?", demande t-il. Le rappeur déplore les positions d'individus qui ne "veulent pas que Marianne soit (s)a fiancée". "Peut-être parce qu'ils me trouvent trop foncé", regrette t-il, multipliant les allusions à une "histoire d'amour" contrariée entre lui et le symbole de la République française. "Je pensais pas que l'amour pouvait être un combat. À la base je voulais juste lui rendre un hommage", explique t-il.

Le rappeur a également profité de l'occasion pour rappeler l'histoire de sa famille et de son grand-père, tirailleur sénégalais ayant combattu pour la France pendant la Seconde Guerre mondiale. "Je suis tiraillé comme mon grand-père ils le savent, c'est dommage". "Mes parents m'ont pas mis au monde pour toucher les aides". "Je suis noir, je suis vert, je suis jaune, je suis blanc, je suis un être humain comme toi. Je suis chez moi, fier d'être français d'origine guinéenne, fier d'être le fils de monsieur Diallo", lance t-il encore.

Le clip de la chanson met en scène de nombreux symboles du patrimoine français comme l'Arc de Triomphe, la Pyramide du Louvre, ou le Mont Saint-Michel.

 
27 commentaires - VIDEO. Le rappeur Black M répond à Marion Maréchal-Le Pen avec "Je suis chez moi"
  • On n'est pas chez soi en France lorsque l'on insulte la France, ses institutions et les français !

  • ( le choix du chanteur, accusé d'avoir tenu dans le passé des propos "anti-français". - )
    Black M est un rappeur. Comme beaucoup de ses confrères, il n'est pas forcément tendre dans ses paroles, souvent taxées d'homophobie, de racisme ou de misogynie. Mais ces paroles, si on fait souvent l'impasse en considérant que "les paroles du rap sont à prendre avec recul", comme le souligne Les Inrocks, créent aujourd'hui une polémique bien plus grande, compte tenu du contexte.
    Ci-dessus, le titre Désolé, que Black M a coécrit. A un moment, on y entend que la France est "un pays de kouaffars", sous-entendu, des mécréants. Autrement critiqué, le titre On t'a humilié, est accusé d'homophobie pour ces paroles très violentes : "Je crois qu'il est grand temps que les pédés périssent, coupe leur le pénis, laisse les morts, retrouvés sur le périphérique".
    La chanson Je ne dirai rien, quant à elle, est considérée comme misogyne. Elle dit : "Tu te crois super intelligente et mature. Hélas, la seule raison pour laquelle on t'écoute sont tes obus. Sinon t'as pas un 06 j'crois que j'ai l'coup de foudre. Euh non bon ok va te faire foutre".
    Ces aspects critiquables, certes, de la présence de Black M à la commémoration de Verdun, ont cependant été très rapidement récupérés par le Front National et par l'extrême droite.
    Le FN est devenu le seul mouvement à dénoncer ces textes. Ceux qui sans étiquette les dénoncent également sont immédiatement "accusés" d’extrême droite.
    Pourquoi les textes de RAP seraient à prendre avec recul, "sous entendu laisser dire" alors que l'on retrouve depuis vingt ans dans certains de ces textes des incitations au meurtre des français, de leur police, le viol de leurs femmes et de leurs filles, la destruction de leurs villes, les mêmes que celles que l'on trouve dans les discours de L’ÉTAT ISLAMIQUE ?

  • Il veut se réhabiliter, mais les écrits restent, quand on insulte la France et les Français, c'est qu'on n'aime pas ce pays.
    Une seule solution pour lui, aller ailleurs, si quelqu'un veut de lui. Et tout le monde sera content.

  • il peut se revendiquer d'être Alpha le français , mais il restera à l'oméga du gaulois .

  • non tu n'es pas chez toi on est chez soi quand on aime le pays dans lequel on vit

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]