Une danseuse française handicapée sur scène en Indonésie

Une danseuse française handicapée sur scène en Indonésie

La danseuse française Magali Le Naour-Saby et des danseurs indonésiens à Jakarta le 22 septembre 2017

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 22 septembre 2017 à 15h14

La comédienne et danseuse française Magali Le Naour-Saby, qui se déplace en fauteuil roulant, va se produire samedi en Indonésie dans une pièce chorégraphique qu'elle a préparée pour son premier déplacement en Asie, après plusieurs tournées en Europe.

Dans "La Fille de l'Air", une chorégraphie d'un quart d'heure réalisée à la demande du centre culturel Taman Ismaïl Marzuki à Jakarta, la Française de 31 ans apparaîtra sur scène aux côtés de cinq danseurs et danseuses professionnels indonésiens valides.

"L'expressivité scénique m'apporte une certaine liberté qu'au quotidien mon corps me prive", a-t-elle déclaré à l'AFP vendredi, en marge d'une répétition du spectacle.

"Sur la scène, on ne voit pas le handicap. En tout cas, s'il est utilisé, il est utilisé comme un objet scénique. Si le spectateur n'a pas pu voir sur scène que j'étais en situation de handicap, mon pari est gagné", a ajouté la danseuse professionnelle, née avec une paralysie cérébrale qui l'oblige à être en fauteuil roulant toute sa vie.

Les Indonésiens qui se produiront à ses côtés devront surtout "adapter leurs mouvements à celui de la danseuse handicapée, mais ce n'est rien, car un danseur est un danseur, qu'il soit handicapé ou non", a déclaré la danseuse indonésienne Nudiandra Sarasvati, 23 ans.

Les Indonésiens avaient commencé à préparer la chorégraphie à l'aide de vidéos envoyée depuis la France par Magali avant son arrivée dans le pays pour un séjour de trois semaines. Outre son spectacle organisé avec l'aide de l'Institut français d'Indonésie à Jakarta, elle a animé un atelier à Bandung, ville de Java au sud-est de la capitale, et donné une conférence sur l'émancipation du corps à travers les arts de la danse à Bali.

Titulaire d'une licence en études théâtrales et d'un master en danse contemporaine, la chorégraphe a déjà effectué des tournées en Belgique, Allemagne, Grèce et Turquie.

En France, dit-elle, c'est plus difficile pour une artiste handicapée de se produire et d'interpréter des chorégraphies: "si on n'est pas issue d'une grande école, on ne peut pas s'imposer, mais à l'étranger, on mise plutôt sur ce qu'on peut faire".

Après l'Indonésie, elle se produira au théâtre du Rond-Point, à Paris. 

 
4 commentaires - Une danseuse française handicapée sur scène en Indonésie
  • En France inimaginable... Allez voir en Belgique c'est près de chez nous et ça existe tout comme dans les pays anglo-saxons. En France les gens ont dû mal à accepter toute forme de différence, qu'elle soit physique ou intellectuelle. D'ailleurs ce rejet de la différence ne serait-ce pas qu’une ultime preuve de la détestation de soi !
    .

  • bon, l'idée est généreuse, mais la danse c'est des souffrances de très jeune à moins jeune mais pas très vieux pour libérer le corps de l'attraction terrestre... vraie gageure avec un fauteuil roulant!

  • Je comprends sa réflexion sur les difficultés de monter un spectacle de ce type en France et la f

  • Bravo à cette danseuse ! Dommage toutefois que sur la photo de groupe, elle ne soit pas au milieu des danseurs,ce qui appuierait son intégration .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]