Un homme «inordinaire»

A lire aussi

Libération, publié le jeudi 12 octobre 2017 à 17h06

L'automne cogne place Dauphine. Un mannequin venu de l'Est dévisse les têtes, ondule le temps d'un shooting pour annoncer octobre. La brindille transpire dans un tailleur-pantalon pourpre, seins nus et pointés sous les fenêtres du poète. Il s'agit d'Yves Simon, l'écrivain ogre et doux en clochard céleste des sentiments, le chanteur à voyages et l'errant à femmes. «Combien de femmes dans ma vie ? Je n'ose vous le dire.» Yves Simon est un homme amoureux mais «pas collectionneur», se défend-il. La quête est plus compliquée, tellement plus douloureuse : «C'est celle de l'absolu. Sans cesse, je brasse le monde pour trouver l'unique.»

Depuis cinquante ans, ses chansons et ses romans ne chantent que ça. Derrière les airs de Diabolo menthe ou

d'Au pays des merveilles de Juliet,…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - Un homme «inordinaire»
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]