The Walking Dead (2010-2017) Le zombie pour tous «28 jours plus tard» (2002) Le zombie qui court «Shaun of the dead» (2004) Le zombie parodique «Warm Bodies» (2013) Le zombie romantique Cinq évolutions héritées du maître Romero Dead Set (2008) Le zombie de télé-réalité

A lire aussi

Libération, publié le lundi 17 juillet 2017 à 20h26

Tout genre crée sa parodie, raffinée à l'extrême dans le film Shaun of the Dead, d'Edgar Wright : au début, les héros sont ainsi incapables de distinguer un zombie d'un Anglais ivre dans la rue. L'humour apporte surtout une souplesse inattendue à leur rigidité cadavérique, une couche supplémentaire de sens en faisant des zombies une métaphore absurde du passage à la maturité du personnage «adulescent» de Shaun. Ou comment reconquérir sa copine en se frayant un chemin dans une masse de morts-vivants à coups de battes de cricket.Preuve des mutations obligatoires d'un genre : le moment où le cinéma s'interroge sur ce qui peut bien se passer dans la tête supposée vide d'un zombie. Le film Warm Bodies de Jonathan Levine présente un mort-vivant sensible, fan de vinyles et…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - The Walking Dead (2010-2017) Le zombie pour tous «28 jours plus tard» (2002) Le zombie qui court «Shaun of the dead» (2004) Le zombie parodique «Warm Bodies» (2013) Le zombie romantique Cinq évolutions héritées du maître Romero Dead Set (2008) Le zombie de télé-réalité
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]