Polar - Michel Bussi : "J'ai voulu faire un roman humaniste, pas politique"

Polar - Michel Bussi : "J'ai voulu faire un roman humaniste, pas politique"©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le jeudi 12 octobre 2017 à 17h10

Opération délicate mais réussie pour Bussi. Son nouveau roman, "On la trouvait plutôt jolie", embrasse la cause des réfugiés sans verser dans le pathos.

L'air (vicié) du temps fait hélas des migrants le sujet de nombreux romans. Rien qu'en cette rentrée, Olivier Norek chez Michel Lafon, Benoît Séverac à la Manufacture des livres, et Michel Bussi. Des histoires de calvaires, de sorties de l'enfer, parfois à peine maquillées en fictions, mais que le deuxième auteur le plus lu en France a su écrire avec une distance salutaire, pour faire un roman non pas politique mais humaniste, comme il nous l'a confié lors du lancement au musée de l'Histoire de l'immigration à Paris.

Une équipe de flics est chargée d'enquêter sur le meurtre de François Valoni, engagé dans une…

Lire la suite sur LEPOINT

 
0 commentaire - Polar - Michel Bussi : "J'ai voulu faire un roman humaniste, pas politique"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]