Macron et les fainéants : histoire d'un cliché

Macron et les fainéants : histoire d'un cliché©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le jeudi 14 septembre 2017 à 06h00

L'emploi par Emmanuel Macron de ce terme a suscité quelques vagues. Retour sur la manière dont fut inventée une légende : celle des "rois fainéants".

Il y a des mots qui portent, chargés d'histoire et d'échos. Quand on les emploie, a fortiori quand un président de la République en fait usage, l'auditeur réagit, convoque sa mémoire. Fainéant : littéralement, celui qui ne fait rien, qui feint de faire. Un terme qu'un autre président de la République, décidément, Nicolas Sarkozy, remit au goût du jour en 2009, lorsqu'il expliqua, pour justifier son omniprésence, qu'il ne serait pas un roi fainéant, sous-entendu, qu'il ne serait pas comme Jacques Chirac. Fainéant est de ces mots qui mèneraient leur petite vie tranquille si l'Histoire n'avait eu la bonne, ou la mauvaise…

Lire la suite sur LEPOINT

 
2 commentaires - Macron et les fainéants : histoire d'un cliché
  • Je n'ai pas entendu macron faire référence a Chirac !dont la légende veut qu'il n'ait rien fait de SS deux mandat ,je pense que cet article est téléguidé pour minore l'insulte grave faite aux pauvres, qui souhaiteraient hautement avoir la vie de macron et avoir été le bénéficiaire des meilleurs lycées et des cours de théâtre dont il. se sert régulièrement!

  • Remettons le i sous LEPOINT ce ne sont pas quelques vagues ,un chef d'état ne doit pas parler ainsi de son peuple,et le pire c'est qu'il le pense.Attention au tsunami qui pourrait l'emporter.

    D'accord avec vous à un détail près.
    En parlant du chef d'état et de son peuple, vous laissez entendre que ce dernier lui appartient... Du peuple serait plus approprié, mais il s'agit sans doute d'une petite erreur de langage comme nous en commettons tous (moi la première, hélas!)

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]