Les Eurockéennes débutent fort avec PNL, Iggy Pop, DJ Snake et Jain

Chargement en cours
 Des spectateurs assistent au concert du groupe belge "Soulwax", lors des Eurockéennes de Belfort, le 6 juillet 2017

Des spectateurs assistent au concert du groupe belge "Soulwax", lors des Eurockéennes de Belfort, le 6 juillet 2017

1/4
© AFP, Sebastien Bozon
A lire aussi

AFP, publié le vendredi 07 juillet 2017 à 07h58

La 29e édition des Eurockéennes a débuté en beauté jeudi, avec le premier concert en festival de l'été de l'étoile montante du rap français PNL, et la venue de l'icône punk-rock américaine Iggy Pop, de la chanteuse Jain et de DJ Snake.

Les premiers festivaliers sont entrés en courant et en hurlant sur le site, après avoir été minutieusement palpés par l'un des 280 agents de sécurité mobilisés pour l'occasion, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les mesures de sécurité de l'édition 2017 ont été renforcées - environ 300 militaires, 200 policiers, 260 sapeurs-pompiers -, dans un contexte tendu après l'attentat qui a visé un concert à Manchester (Royaume-Uni) en mai.

D'ici à dimanche, 72 artistes rock, pop, électro et hip-hop sont attendus sur les quatre scènes installées en plein air sur la presqu'île du Malsaucy.

Après cinq éditions affichant complet sur trois jours, les organisateurs ont décidé de passer à quatre jours de festivités. Ils espèrent dépasser les 120.000 visiteurs comptabilisés en 2013 lors de la dernière édition en quatre jours.

La soirée de jeudi a commencé fort avec la venue très attendue de l'étoile montante du rap français, PNL (Peace N'Lovés), qui donnait son premier concert de l'été en festival, après avoir annulé sa participation au festival de Coachella (Californie), faute de visa, et reporté à novembre une tournée initialement prévue en mai. Environ 20.000 spectateurs ravis de voir les mystérieux frères de Corbeil-Essonne, en shorts mi-longs et t-shirts près du corps, se sont rassemblés devant la grande scène des Eurockéennes.

- Iggy toujours torse nu -

Calmes et posés, Ademo et N.O.S, ont distillé leurs titres d'une voix envoûtante, en faisant des allers-retours sur la scène, devant deux écrans diffusant des vidéos. Leurs fans, conquis par cette "ambiance très PNL", malgré des séquences peu énergiques, ont repris en cœur la majorité des chansons crues et hypnotiques du groupe autotuné. "Merci à tous la MIF (famille), vous êtes supers", ont-ils conclu, le ton monocorde, à la fin du concert.

Une heure plus tard, le vétéran Iggy Pop a réveillé les Eurockéens avec le rock bien senti qui a fait sa renommée. "Pick me up, I'm a fucking passenger" (Ramassez-moi je suis un foutu passager), a-t-il hurlé en anglais à la foule dès le début de son concert, avant d'enchaîner de sa belle voix grave son classique The Passenger (1977).

Tignasse blonde et éternel torse nu, "l'Iguane" comme il est surnommé, s'est montré animé d'une folle énergie.

Le Français DJ Snake devait avoir le dernier mot sur la grande scène en fin de soirée. Avec sa musique à mi-chemin entre électro et hip-hop, cette figure montante de la scène internationale devrait transformer la presqu'île en dancefloor géant.

Une autre artiste française, la chanteuse Jain, révélation des Victoires de la musique 2016, devait aussi faire danser les Eurockéens avec un nouveau spectacle et une musique dynamique oscillant entre jazz, pop, rap et reggae.

Les amateurs d'électro seront également comblés par Petit Biscuit, Soulwax, Faire et Nina Kravitz, programmés sur les autres scènes.

 
0 commentaire - Les Eurockéennes débutent fort avec PNL, Iggy Pop, DJ Snake et Jain
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]