Le modèle des invasions barbaques

A lire aussi

Libération, publié le lundi 17 juillet 2017 à 20h26

Vous voilà le visage recouvert de papier mâché trempé dans du Mercurochrome en train de courir partout en grognant pour imiter les zombies du Pr Romero. Arrêtez votre mascarade et retournez dans votre fosse, vous n'y êtes pas du tout. Les créatures telles que nées dans la Nuit des morts-vivants (1968), Zombie, le Crépuscule des morts-vivants (1978) et le Jour des morts-vivants (1985), la trilogie constitutive du zombie moderne (viennent trois autres opus dans les années 2000), obéissent à des critères qui leur confèrent une place singulière dans la forêt du fantastique cinématographique.

Ils sont tout schtroumpfés

Pour la Nuit... filmé en noir et blanc, le problème ne se posait pas. C'est dans le Crépuscule... que l'effet est visible. Une préparation maquillage…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - Le modèle des invasions barbaques
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]