L'historien Max Gallo est décédé

L'historien Max Gallo est décédé

Max Gallo le 1er juin 2004 sur le plateau de l'émission "Vol de nuit" sur TF1.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 19 juillet 2017 à 18h29

CULTURE. L'historien et académicien s'est éteint mercredi 19 juillet, à l'âge de 85 ans, a indiqué à l'AFP son éditeur, XO Éditions, confirmant les informations du Figaro, des Dernières Nouvelles d'Alsace et du Républicain lorrain.

Max Gallo souffrait de la maladie de Parkinson.



Écrivain à succès, Max Gallo était l'auteur de plus d'une centaine d'ouvrages. Ce passionné d'histoire de France a aussi activement participé à la vie politique française. Proche de François Mitterrand, dont il fut secrétaire d'État et porte-parole du gouvernement entre 1983 et 1984, sous Pierre Mauroy, il devait s'engager plus tard à droite. Il a soutenu Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2007.

L'annonce de sa disparition a immédiatement suscité des réactions émues. "Tristesse et émotion d'apprendre le décès d'un grand amoureux de l'Histoire, Max Gallo. Pensées pour ses proches et sa famille", a tweeté Stéphane Bern.


Emmanuel Macron a salué la mémoire d'un "homme d'engagement".

Pour Nicolas Sarkozy, "le souvenir de l'immortel Max Gallo restera dans nos mémoires".

Manuel Valls s'est déclaré "très triste d'apprendre la disparition de Max Gallo".



Pour la sénatrice Les Républicains (LR) du Bas-Rhin Fabienne Keller, "Max Gallo c'était l'Histoire de France vivante et vibrante, à travers ses voix illustres ou anonymes."





Plusieurs élus des Alpes-Maritimes saluent la mémoire de ce Niçois de naissance et de coeur. Le maire LR de Nice Christian Estrosi évoque "la voix niçoise de l'histoire". Pour le député LR Éric Ciotti, Max Gallo était un "historien niçois engagé qui défendait avec passion et un immense talent une certaine idée de la France."

Pour Stéphane Le Foll, député PS de la Sarthe et ex-porte-parole du gouvernement, "l'académicien Max Gallo portait en lui la fierté de la France et écrivait pour que son histoire reste immortelle".
 
95 commentaires - L'historien Max Gallo est décédé
  • on n 'enseigne plus l'histoire mais on pleure les historiens !!!!

  • Merci Monsieur Max Gallo de nous avoir gratiés de récits de notre histoire aussi agréables à lire. Combien est fastidieuse la lecture des livres scolaires et combien est agréable la lecture des votres. Notre histoire de France rapportée par vous est tellement vivante que l'on prend plaisir à la redécouvrir à travers vous. Vous avez su rendre sympathique un amour pour votre pays, car en aucun moment il ne vient troubler vos récits agréables qui s'enchainent naturellement.

    Adieu Monsieur Max Gallo, Dommage pour nous que votre oeuvre s'arrête là...!

  • LIRE les livres de ce MAÏTRE de l'Histoire est un vrai plaisir, j'ai découvert ses livres et j'ai aimé l'Histoire. Dommage que tous les profs d'Histoire ne s'appellent Pas Max GALLO. CE Monsieur restera dans nos coeurs.

  • La seule personnalité de gauche, qui fut pourtant porte parole de l'Elysée sous Mitterrand, que je respectais, que j'admirais et j'ose dire même que j'aimais.

    J'avais lu toute sa production littéraire, un grand écrivain, un amoureux de la France et de son Histoire et pourtant un enfant de l'immigration italienne qui , au prix d'un travail incommensurable avait réussi à se hisser au niveau où il était parvenu.

    A dieu monsieur ...!

  • avatar
    lepicard  (privé) -

    Ce monsieur était un Monsieur ! Il ne sont pas nombreux malheureusement...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]