Cara Delevingne, alter-ego "éperdument romantique" de Valérian

Cara Delevingne, alter-ego

Cara Delevingne à la Fashion week de Paris le 4 juillet 2017

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 21 juillet 2017 à 09h17

En 2015, Cara Delevingne faisait le tour des plateaux de télévision pour promouvoir "La Face cachée de Margo". La jeune femme venait alors de tourner la page du mannequinat pour se consacrer au cinéma. Mais suscitait indubitablement les commentaires condescendants.

C'était deux ans avant qu'elle n'incarne Laureline, l'héroïne de "Valérian et la Cité des mille planètes", la super-production de Luc Besson qui sort vendredi aux Etats-Unis et la semaine prochaine en France.

A l'époque, l'actrice britannique de 24 ans s'est retrouvée sur le plateau de Good Day Sacramento, une émission matinale américaine lors de laquelle le présentateur lui demande si elle avait lu la nouvelle de John Green, dont est adapté le film de Jake Schreier.

Non seulement l'avait-elle lu, mais elle a depuis écrit son propre récit initiatique.

"Il y aura toujours des personnes comme ça", souffle-t-elle auprès de l'AFP, en marge d'une conférence de presse à Beverly Hills pour présenter le film de Besson, adapté d'une bande dessinée française, dans lequel elle incarne un agent spatio-temporel chargé de maintenir l'ordre dans les territoires humains.

"Je pense que c'est juste une opportunité pour moi de marquer mon territoire et prouver que j'ai fait le boulot. Je travaille vraiment très dur et je suis déterminée à prouver que les gens (qui ont des a priori) ont tort", relativise la comédienne.

Cara Delevingne a commencé sa carrière comme mannequin, devenant rapidement l'un des modèles les plus demandés, foulant les podiums notamment pour Burberry, dont elle fut l'égérie. Mais sa réelle passion, c'est le cinéma.

Sa carrière d'actrice, justement, démarre avec "Anna Karénine" (2012), dans lequel elle joue la princesse Sorokina. Suivront plusieurs succès commerciaux, dont "Suicide Squad" (2016).

- "Actrice née" -

Au moment de chercher qui pourrait incarner la courageuse Laureline, alter-ego féminin de Valérian, Cara Delevingne s'est naturellement imposée à Luc Besson.

"Elle est devenue mannequin par accident, parce qu'un scout lui a dit +tu serais photogénique+. Mais elle n'est pas faite pour ça", explique le cinéaste français à l'AFP après la conférence de presse cette semaine. "Elle y a réussi (dans le mannequinat, Ndlr) parce qu'elle est drôle mais pour moi c'est une actrice née", souligne-t-il. "J'étais épaté par ses capacités et je pense qu'elle en est au début d'une longue, longue carrière."

Lors des six mois de tournage à Paris, la Londonienne a marqué les esprits. 

"Je me souviens que Luc m'a dit à mi-parcours: +Chaque jour quand Cara débarque sur le tournage, je sais qu'elle a passé le pas de la porte avant de la voir parce qu'elle imprime un large sourire sur ton visage+", raconte également Dane DeHaan, qui joue Valérian.

"J'étais juste heureux de la voir au quotidien (...) et de me nourrir de cette énergie", insiste l'acteur, dithyrambique sur sa camarade.

Le paradoxe du personnage Laureline n'a pas échappé aux critiques: une femme intrépide et indépendante qui définit toutefois le bonheur dans sa capacité à trouver l'amour.

"C'est ce que j'adore dans la vie en général, les dichotomies des choses", reprend Cara Delevingne.


"Bien sûr, je comprends tout le truc de vouloir être une femme qui peut prendre soin d'elle-même et être complètement indépendante", explique-t-elle. "Mais, au bout du compte, tout ce que je veux c'est de rentrer chez moi et avoir quelqu'un qui m'aime et pour qui je compte ou que j'aime et qui compte pour moi, et finir par fonder une famille un jour."

Selon elle, Laureline incarne cette femme pour qui la relation amoureuse et la carrière ne sont plus deux notions contradictoires.

"Je m'identifie à elle dans le sens où, bien sûr, je suis forte, indépendante et toutes ces choses, mais au fond je suis éperdument romantique", insiste la jeune femme.

"Certaines personnes le nient mais ne le sommes-nous pas tous ?"

ft/sha/leo/bd

 
1 commentaire - Cara Delevingne, alter-ego "éperdument romantique" de Valérian
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]