Cannes 2016 : le palmarès dévoilé

Cannes 2016 : le palmarès dévoilé©Reuters
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 22 mai 2016 à 19h30

Le Festival de Cannes édition 2016 a livré son verdict. Le jury, présidé par l'Australien George Miller, père de "Mad Max", s'est réuni ce dimanche pour délibérer à la mi-journée avant de livrer le palmarès dans la soirée, peu après 19 heures.

21 films étaient en compétition lors de cette 69e édition du Festival. Quelques longs métrages faisaient figure de favoris. Parmi eux, "Toni Erdmann" de l'Allemande Maren Ade, qui raconte la relation entre un père et sa fille. Autre film régulièrement cité, le thriller "Elle" de Paul Verhoeven, adaptation du roman "Oh" de Philippe Dijan. Enfin, Pedro Almodóvar était également dans la course avec "Julieta". La cérémonie a été présentée par Laurent Lafitte. Le jury était composé de George Miller (président), Arnaud Desplechin, Kirsten Dunst, Valeria Golino, Mads Mikkelsen, László Nemes, Vanessa Paradis, Katayoun Shahabiet et Donald Sutherland. La Palme d'or a été remise par Mel Gibson.

Les lauréats :

La Palme d'or a été attribuée au réalisateur britannique Ken Loach pour son film "I, Daniel Blake". Il avait déjà été récompensé pour "Le vent se lève" en 2006

Le Grand prix a été décerné à Xavier Dolan pour "Juste la fin du monde"

Le prix de la mise en scène ex-æquo : Cristian Mungiu pour "Le Baccalauréat" et Olivier Assayas pour "Peronal Shopper"

Le prix du scénario récompense Asghar Farhadi pour son film "Le Client"

Le prix d'interprétation féminine a été attribué à Jaclyn Jose pour sa prestation dans "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza.

Le prix du jury a été remis à Andrea Arnold pour "American Honey"

Le prix d'interprétation masculine est décerné à Shahab Hosseini, acteur iranien, pour son rôle dans "Le Client" d'Asghar Farhadi

Palme d'honneur : Jean-Pierre Léaud

Caméra d'or : Houda Benyamina pour "Divines"

Le prix du court-métrage : Juanjo Gimenez pour "Timecode"

 
11 commentaires - Cannes 2016 : le palmarès dévoilé
  • Une seule personne - mais je peux me tromper - s'est levée dans le public pour applaudir Jean-Pierre Léaud dont le discours était magnifique. Encore heureux que cette assemblée internationale se souvienne de François Truffaut

  • Comme d'habitude !
    Le meilleur film de l'avis unanime était Toni Erdmann. C'est la raison pour laquelle il n'a eu évidemment aucun prix...

  • Comme d'habitude des films que le public n'ira pas voir car immonde

  • Dévoilé sauf. ,,,,, le principal prix !!!! MDR

  • Bravo à Ken Loach pour son discours politique. Décidément, les gens qui ont une sensibilité artistique voient le monde tel qu'il est! On aimerait que les politiciens et les dirigeants économiques aient la même vision. Mais on a vraiment l'impression qu'il y a un manque total de pensée philosophique dans ce monde néolibéral. Il ne suffit pas de dire que les gens qui agissent ne peuvent pas se permettre de réfléchir parce qu'ils ont "le nez dans le guidon". On a plutôt l'impression que c'est le profit qui dirige le monde et remplit les poches des décideurs, de sorte qu'ils sont à mille lieues de remettre en question le système. La démocratie est aujourd'hui en grand danger dans ce monde qui est tout sauf libre. Et on sait que l'oppression entraîne la réaction. Elle risque d'être très violente partout sur cette planète, en particulier dans les pays développés, ce qui pourrait donner raison à Marx.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]