Canal+: "Le Zapping" fait ses adieux sur une dernière charge contre Vincent Bolloré

Canal+:

"Le Zapping" a tiré sa révérence après 27 ans sur Canal+

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 03 juillet 2016 à 16h56

Un dernier baroud d'honneur pour la route. En conflit ouvert avec la direction de Canal+ depuis des mois, les auteurs du "Zapping" ont tiré leur révérence sur une dernière salve de références piquantes, samedi 2 juillet.

Le programme historique de la chaîne proposait quotidiennement depuis 27 ans des extraits choisis de télévision, et rediffusait les passages les plus marquants du PAF d'un jour à l'autre. Le sort de l'émission culte a été scellé lundi dernier lors d'une conférence de presse de Canal+ organisée au siège de Vivendi, vaisseau amiral du propriétaire Vincent Bolloré. "Nous avons souhaité arrêter 'Le Zapping'", a indiqué le directeur général des antennes Gérald-Brice Viret, sans autres explications.

Pour l'ultime charge du "Zapping", les téléspectateurs ont eu droit aux adieux d'animateurs vedettes du groupe Canal+. On y voit ainsi Bruce Toussaint faire ses adieux à la Matinale de iTélé, qu'il présentait depuis août 2013, en remerciant ses collègues. "Je vous soutiens à 100% dans vos futurs combats" a t-il lancé, alors qu'un mouvement de grève vient de paralyser iTélé pendant quatre jours. Côté Canal+, Emilie Besse est également apparue dans ce dernier zap. La présentatrice des journaux télévisés, qui intervenait également sur le plateau de "La Nouvelle Édition" a fait des adieux émouvants. "C'est la fin de ce JT et c'est aussi la fin tout court des JT sur Canal+" a t-elle rappelé, adressant un message de soutien aux rédactions du groupe.


La direction a en effet pris la décision de supprimer toutes les "cases" d'information sur Canal+ dès la rentrée 2016. Après un message de remerciements et d'hommages signé Laurence Haïm, célèbre correspondante de la chaîne aux États-Unis, a été diffusée la séquence évocatrice d'une maison en train de s'écrouler, référence évidente au groupe Canal+ "Version Bolloré". Le programme a également emprunté le jeu "Des Chiffres et des Lettres", où une participante retient le mot "Parias", lourd de sens. La pastille s'est achevée en musique avec une candidate de "N'oubliez pas les paroles" chantant "Tout est fini entre nous", et un extrait du documentaire "Rocksteady : aux origines du reggae" et un titre clamant "Take it Easy".

En octobre dernier, le "Zapping" de Canal+ avait provoqué le nouveau patron de la chaîne en diffusant plusieurs extraits d'une enquête à charge sur le Crédit Mutuel, banque partenaire du groupe Vivendi (dirigé par Vincent Bolloré), diffusée mercredi par France 3 après sa déprogrammation par Canal+. Connu pour son impertinence, ce programme de 6 minutes avait consacré en avril un épisode au patron de la chaîne Vincent Bolloré, en reprenant de nombreux passages du portrait peu flatteur que lui avait consacré l'émission de France 2 "Complément d'enquête".

 
39 commentaires - Canal+: "Le Zapping" fait ses adieux sur une dernière charge contre Vincent Bolloré
  • Chronique d'une mort annoncée
    Le prédateur Bolloré est à l'oeuvre et s'active efficacement pour tuer ce qui le dérange au plus haut point:
    l’impertinence, la critique, la liberté de ton, bref tout ce qui faisait l'attrait de canal.
    Il parviendra sans aucun doute à ses fin,mais loin de le grandir cela le classera définitivement dans la caste la plus détestable des patrons pourris qui croient que l'argent peut tout. Mais heureusement ce n'est pas le cas.
    L'argent ne permet pas d'acheter l'estime et la reconnaissance de ses concitoyens.Honte à vous M.Bolloré!

  • Encore une émission qui dérange M. BOLLORE (ami de M. SARKOZY).

    Elle est belle la liberté d'expression !

    S'il continue il ne va plus rien rester ?

  • Adieu les bobos gauchos
    Ils savent dépenser l'argent mais pas en gagner comme les socialistes qu'ils sont.......

  • Adieu les bobos gauchos, vous ne nous manquerez pas.....
    Pur esprit socialiste : on dépense de l'argent mais on ne sait pas comment en gagner

  • Je ne comprends toujours pas pourquoi Bolorré est à la t^te de Canal + dont il n'aime visiblement rien. A moins que son seul but ai été d'étouffer toute voix originale ou critique envers lui et envers la loi du marché ? Ce qui me réjouit et pourtant m'inquiète aussi c'est la chute des abonnements. Oui cela m'inquiète parce que Canal + finance le cinéma et si C+ se casse la gueule cela peut nuire à toute une corporation. (je précise je ne suis pas dans le milieu du cinéma je suis juste cinéphile)

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]