Bizot, super novateur

Bizot, super novateur

Jean François chez lui à Saint Maur des Fossés, en novembre 1982.

A lire aussi

Libération, publié le mercredi 13 septembre 2017 à 19h34

Pourquoi faire une bio de Bizot ? C'est la question que les différents interlocuteurs rencontrés leur ont souvent posée. Pourquoi s'intéresser à ce personnage, disparu depuis dix ans, le 8 septembre 2007, enterré dans nos pages par ses fidèles Léon Mercadet et Michel-Antoine Burnier, qui l'ont rejoint depuis ? Pourquoi se plonger dans l'époque épique et disparue du mythique Actuel que ces trentenaires n'ont même pas connu ? Le livre commence comme une pièce de théâtre, ou un roman du XIXe siècle : un Jean-François Bizot jeune et fringant, 21 ans pétants, qui se rend chez le notaire hériter d'une fortune qu'il hésite un moment à léguer au Parti communiste. Puis le même, des années plus tard, décrit par Marie Colmant en marge d'une grève à i-Télé : «Bizot, j…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - Bizot, super novateur
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]