La question du jour:

Pouvoir d'achat : connaissez-vous des fins de mois difficiles ?




Pouvoir d'achat : connaissez-vous des fins de mois difficiles ?

Il manque 484 euros par mois aux Français pour vivre confortablement, selon l'édition 2017 du baromètre Cofidis-CSA (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 13 septembre 2017 à 07h00

Un Français sur trois connaît des fins de mois difficiles et un sur quatre est en difficulté financière, selon l'édition 2017 du baromètre Cofidis-CSA*.

"La situation financière des Français demeure fragile : un sur quatre déclare être en difficulté financière. Néanmoins, ils font preuve d'un certain optimisme.

Ils ont confiance en l'amélioration de leur pouvoir d'achat à court terme et marquent une vraie volonté d'entreprendre des projets nécessitant des dépenses importantes", résume Céline François, directrice marketing de Cofidis France.

Il manque 484 euros en moyenne chaque mois aux Français pour vivre confortablement, selon le 6e baromètre Cofidis-CSA sur le pouvoir d'achat, publié lundi 11 septembre. C'est 20 euros de plus qu'en 2016, où les sondés estimaient avoir besoin de 464 euros de plus. L'enquête note que "le sentiment de précarité persiste pour une large part de la population". Ainsi, près d'un Français sur trois (31%) boucle tout juste son budget chaque mois. Un sondé sur quatre (26%) se dit en difficulté financière, c'est-dire "en train de tirer sur les réserves ou de s'endetter".

45% DES FRANÇAIS DÉCLARENT VIVRE MAL

Près d'un Français sur trois (30%) est à découvert au moins une fois tous les trois mois, pour un montant moyen de découvert de 394 euros, contre 361 euros l'an dernier. En outre, 45% des Français déclarent vivre mal, dont près d'un tiers (31%) estime vivre de plus en plus mal, 9% considérant qu'ils sont en train de devenir pauvres et 5% considérant déjà vivre dans la pauvreté.


Toutefois, une part croissante de sondés se montre optimiste. 15% d'entre eux estiment leur pouvoir d'achat élevé, une progression de 4 points en un an. En parallèle, la part des Français jugeant leur pouvoir d'achat faible continue de baisser (28% ; - 8 points en 3 ans). Par ailleurs, la moitié des Français déclare que son pouvoir d'achat a augmenté ou est resté stable sur un an (+ 5 points par rapport à 2016). Et les sondés pense que la situation va rester au vert : un Français sur 2 (51%) estime que son pouvoir d'achat va augmenter ou rester stable au cours des douze prochains mois.

VOLONTÉ DE MENER DES PROJETS

Les jeunes se montrent plus optimistes. Ainsi, 33% des 18-24 ans déclarent que leur pouvoir d'achat va augmenter sur un an. Au contraire, 76% des 65 et plus pensent qu'il va diminuer. L'étude CSA-Cofidis relève par ailleurs que "les Français marquent une vraie volonté de mener à bien des projets importants". Environ deux Français sur trois (64%) prévoient d'entreprendre un projet nécessitant des dépenses importantes dans les 12 prochains mois (+6 points). Selon Céline François, cette volonté "pourrait d'ailleurs expliquer la progression de la somme qu'il leur faudrait chaque mois pour vivre confortablement et du montant du découvert bancaire. Plus il y a de projets et plus les budgets sont serrés".

En revanche, l'enquête ne note pas d'"effet Macron" dans le rapport des Français à leur pouvoir d'achat. Plus d'un Français sur deux (55%) n'a pas le sentiment que ce nouveau quinquennat pourrait être favorable à ses projets. Au contraire, 29% estiment qu'il aura un impact positif sur leurs projets.

*Étude réalisée par CSA Research pour Cofidis, par questionnaire auto-administré du 10 au 12 juillet 2017 auprès d'un échantillon de 1.006 Français représentatifs de la population française âgés de 18 ans et plus, constitué avec la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession de l'individu, stratification par région et catégorie d'agglomération.
 
112 commentaires - Pouvoir d'achat : connaissez-vous des fins de mois difficiles ?
  • c'est une enquête Cofidis ! (certains participent à faire que les fins de mois soient difficiles)

  • Il faut savoir ce qu'on appelle "vivre confortablement" : Si c'est , pour une famille avec deux enfants : payer quatre forfaits de smartphone, changer de voiture parce qu'elle a plus de 5 ans (elle marche toujours bien, mais elle va perdre de sa valeur) , les enfants , pour aller à l'école, veulent porter des vêtements de marque!
    si vous allez dans un supermarché, estimez les voitures sur le parking. regardez ce qu'il y a dans les "Caddies"
    Bien sur il y a des personnes qui n'ont pas eu de chance ou qui traversent des périodes difficiles ... mais sachez qu'un chômeur français gagne parfois plus qu'un ouvrier allemand ou anglais. En France, nous n'avons pratiquement pas de personne qui ne mange pas à sa faim!

  • Oui nous avons des fins de mois tres difficille meme si certain se moque , mais comparativement a avant nous avons extremement de mal a finir le mois et pourtant nous avons deja supprime le supede journaux le telephone avec le minimum et un portable qui a 6ans et en plus on nous annonce une hausse de la CSG mais quand vous avez paye le loyer, le gaz et l'electricite, l'assurance voiture une megana de 7 ans, les impots dur dur et le pis c'est quand vous voyez que l'on accepte de payer des migrants qui n'ont jamais cotise 1 euro

  • Pas du tout, ma fin de mois c'est le 11...

  • Bien sùr que non. Nous sommes comme Hidalgo et Maqueron.
    Riches jusqu'au 31 du mois.Nous ne savons que faire de notre fric.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]