La question du jour:

Migrants : les mesures gouvernementales seront-elles efficaces ?




Migrants : les mesures gouvernementales seront-elles efficaces ?

Le Premier ministre Édouard Philippe, le 12 juillet à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 13 juillet 2017 à 07h00

Plus de 12.000 places d'hébergement pour les demandeurs d'asile et les réfugiés, des efforts sur l'intégration, mais un durcissement des renvois pour les déboutés : le "plan migrants" présenté le mercredi 12 juillet par le gouvernement vise à plus d'efficacité, en créant un poste de délégué interministériel.

"Nous ne sommes pas à la hauteur de ce que doit être la France" envers les demandeurs d'asile et les réfugiés, a d'emblée résumé le Premier ministre Édouard Philippe, en dévoilant ce "plan d'action" qui doit s'accompagner, dès septembre 2017, d'un projet de loi. L'objectif est de "réduire considérablement les délais de procédure de demande", et les ramener à 6 mois contre 14 en 2016, ainsi que l'avait annoncé Emmanuel Macron en déplorant un dispositif "débordé de toutes parts".

Une ambition dans le droit fil de la précédente loi de réforme de l'asile, en juillet 2015, qui s'est trouvée sous-dimensionnée avec la crise des migrants.

Cela suppose de réduire les délais d'enregistrement, de convocation à l'entretien et de traitement des dossiers à l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) qui devra boucler l'instruction en deux mois d'ici la fin 2018 (contre 5 actuellement). À la clé, "une augmentation des moyens" est prévue pour l'Ofpra, la cour d'appel et des guichets en préfecture (là ou commence la procédure). Le Premier ministre n'a pas chiffré ces mesures, ni détaillé le budget de l'ensemble du plan. Coté associations, la Cimade a regretté un "énième ajustement d'une politique sans cap". C'est une "déception annoncée", pour Thierry Kuhn, le président d'Emmaüs France. Pour la Fnars, le plan "ne répond pas à l'urgente nécessité de redimensionner les capacités d'accueil".


Côté hébergement, "4.000 places seront créées en 2018" pour les demandeurs d'asile "et 3.500 en 2019", soit une hausse de 10% du dispositif existant. Effort également pour aider les réfugiés à accéder au logement autonome: "5.000 places" d'hébergement provisoire seront créées. Le secrétaire général du Front national Nicolas Bay a dénoncé "une insupportable démonstration de préférence étrangère", en estimant que "les Français ne réclament pas un 'plan immigration' mais un plan ANTI-immigration".

Les places crées ne bénéficieront pas dans l'immédiat aux quelque 550 migrants réinstallés dans le nord de Paris, après l'évacuation géante de vendredi, ni à ceux de Calais: "Je n'ai pas de baguette magique", a affirmé M. Philippe, en précisant que des crédits d'hébergement d'urgence avaient été "préservés".
 
83 commentaires - Migrants : les mesures gouvernementales seront-elles efficaces ?
  • le medef veut des migrant qui vont accepter n importe quel salaires!!!!!au détriment des francais!!!!

  • Quelle coincidence dites moi!!....On fait par tous les moyens la promotion des "migrants" et on améliore de plus en plus leurs conditions d'accueil, au moment même où on veut (réformer;;;) notre code du travail !!...Réforme (attendue avec frénésie par les sociétaires du "C.A.C. 40") qui pourront parlant salaires et conditions de travail, embaucher; sous la très généreuse règle du : "C'est à prendre ou à laisser") et débaucher à leur guise et sans aucun risque, assortie de la gentille remarque du "Va voir ailleurs, on n'a plus besoin de toi ici"!!... VOUS AVEZ DIT BIZARRE?..ETRANGE??....

  • Pour avoir vecu et travaille en Afrique,je ne cesserait de dire que notre pays est un eldorado vers lequel il faut aller.Sur place sont pronees nos largesses surtout financieres.Alors il faudrait commencer par demander a tous les dirigeants de ces pays que l'argent que verse les pays tel que le notre est destine au peuple et non a s'enrichir personnellement.
    Jupiter aura -t-il ce courage politique?

    Beaucoup le savent ,mais il est incorrect de le dire !!!

  • Efficaces ? Pourquoi pas !!!
    Il faut bien remplacer nos jeunes talents et nos exilés fiscaux qui s’expatrient et qui sont chaque année de plus en plus nombreux.
    Depuis 2013, en moyenne par an, 204.000 Français en général diplômés, choisissent de s'expatrier, contre seulement 160.000 avant 2010. Soit une progression de 27,5%.
    L’exotisme et les communautarismes qui nous sont proposés devraient remplacer avantageusement tout ce beau monde, la Nation et son bien commun devraient s’en retrouver enrichis et notre système sociale débordé et le fond de commerce subventionné associatif florissant...
    Il faut bien donner de la valeur à nos valeurs financée à crédit à hauteur de 2 200 milliards à ce jour.

    Le jour où va se créer un parti des illuminés vous y aurez toute votre place!!!

    Vous pouvez développer un peu "picadilly" svp ? Car votre réaction manque cruellement d'arguments contradictoires, cela pourrait aider le futur parti des "illuminés".
    Mais hélas, pas de risque !!!

  • Je souhaite la bienvenue aux migrants et regrette amèrement l'accueil cynique qu'ils reçoivent.
    J'ai personnellement soutenu plusieurs familles qui sont maintenant des amis.
    Les remarques idiotes ci- dessous se trompent de cible.
    Il y a des millionnaires qui placent leur argent dans des paradis fiscaux,
    peut-être pourraient - ils participer.
    Ce sont eux les responsables de la précarité, et non les migrants.
    Mais c'est toujours plus facile, quand on est lâche de frapper sur le plus faible.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]