La question du jour:

Gouvernement : Bayrou et Sarnez ont-ils raison de démissionner ?




Gouvernement : Bayrou et Sarnez ont-ils raison de démissionner ?

François Bayou au ministère de la Justice à Paris le 1er juin 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 21 juin 2017 à 10h00

Le Premier ministre Edouard Philippe a accepté la démission des ministres de la Justice et des Affaires étrangères. François Bayrou et Marielle de Sarnez ont officialisé leur départ à quelques minutes d'intervalle, mercredi matin.



Pris dans la tourmente d'une enquête sur de possibles emplois fictifs au Parlement européen, tout les membres de l'exécutif issus du MoDem ont quitté le navire. Mardi, c'est la ministre des Armées Sylvie Goulard qui avait rendu son portefeuille. La composition du gouvernement Philippe 2 devrait être annoncée avant la fin de journée mercredi.

"J'ai pris la décision de ne pas faire partie du prochain gouvernement", a déclaré François Bayrou à l'AFP mercredi en tout début de matinée. Le président du MoDem a assuré que cette décision n'avait été dictée par personne, sous-entendu par le président Emmanuel Macron. Moins d'une demi-heure plus tard, son bras droit, Marielle de Sarnez, a fait savoir à son tour qu'elle ne ferait pas partie du prochain exécutif. Élue députée de Paris, elle prendra la tête du groupe MoDem à l'Assemblée nationale, qui compte a remporté 42 sièges dimanche dernier.

- UNE SPHÈRE POLITIQUE PAS SI MORALE ? -

Le MoDem, parti centriste allié à Emmanuel Macron, est au cœur d'une enquête sur l'embauche de ses collaborateurs parlementaires. Des soupçons d'emplois fictifs pèsent sur les des salariés du MoDem à Paris qui ont cumulé leur fonction au sein du parti avec un rôle d'assistants de députés au Parlement européen, notamment lors de la législature 2009-2014. Cette enquête préliminaire est tombée à un très mauvais moment pour François Bayrou, qui venait de présenter son projet de loi sur la moralisation de la vie politique, censé mettre un frein aux diverses affaires qui ont entaché la classe politique ces derniers temps.

Le parti centriste, de son côté, assure avoir respecté "toutes les règles".

 
62 commentaires - Gouvernement : Bayrou et Sarnez ont-ils raison de démissionner ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]