La question du jour:

Présidentielle : envisagez-vous de "voter utile" ?




Présidentielle : envisagez-vous de "voter utile" ?

Dans un bureau de vote à Londres, lors du second tour de l'élection présidentielle le 6 mai 2012.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 12 avril 2017 à 07h00

Mardi 11 avril, le sénateur Jean-Baptiste Lemoyne, seul parlementaire LR à avoir rejoint le clan Macron, a appelé les électeurs de droite à voter pour le candidat d'En Marche!. Emmanuel Macron serait selon lui "le seul vote utile" face à la percée de Jean-Luc Mélenchon, qui fait désormais jeu égal avec François Fillon dans les sondages.

"La candidature de François Fillon est en voie d'être rattrapée voire dépassée par Jean-Luc Mélenchon", a souligné l'élu de l'Yonne sur RTL.



Le "vote utile" est l'un des thèmes récurrents de cette campagne présidentielle. Pour certains électeurs de gauche, Macron incarne le vote utile face à Marine Le Pen, donnée au second tour dans tous les sondages. Il s'agit pour les défenseurs de ce vote utile de faire barrage à l'extrême droite. "Beaucoup d'électeurs de gauche se disent qu'il y a un risque de retrouver Fillon/Le Pen au second tour et pourraient voter pour le candidat 'de gauche' le mieux placé. Aujourd'hui, le vote utile est un vote Macron. C'est en tout cas un levier pour le vote en faveur du leader d'En Marche! et un vrai souci pour Benoît Hamon, analysait pour 20Minutes Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop le 27 mars. Dans nos enquêtes, on voit que 50 % des électeurs de Hollande en 2012 choisissent Macron dès le premier tour".



Avec la montée en puissance de Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France insoumise est lui aussi en passe de devenir un "vote utile". Alors que Benoît Hamon ne passe plus la barre des 10% dans les sondages, d'autres électeurs de gauche voient dans la candidature de Jean-Luc Mélenchon une possibilité d'être là au second tour. "Le vote utile est en train de devenir le vote Mélenchon. Hamon va finir sous les 10 %", prédisait un membre de l'exécutif pour L'Opinion le 26 mars.



Bien placé dans les sondages à l'issue de la primaire à gauche, Benoît Hamon, conforté par le ralliement de Yannick Jadot, a-t-il incarné le "vote utile" durant quelques jours au moins ? Depuis 2002, et l'éviction de Lionel Jospin dès le premier tour de la présidentielle au bénéfice de Jean-Marie Le Pen opposé à Jacques Chirac dans la dernière ligne droite, le "vote utile" est l'apanage du Parti socialiste. "Traditionnellement, le vote utile joue à plein pour le candidat du Parti socialiste. En 1981, François Mitterrand appelait déjà au vote utile face au communiste Georges Marchais. Mais pour l'électorat de gauche, le tournant est le traumatisme de 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen se qualifie pour le second tour", a estimé Frédéric Dabi pour 20Minutes. En 2017, le "vote utile" n'est plus dans le camp socialiste mais bien dans celui de Macron et Mélenchon.
 
136 commentaires - Présidentielle : envisagez-vous de "voter utile" ?
  • que veut dire un vote utile, c'est à dire qu'il y aurait des candidats de première zone et des candidats de seconde zone non ils sont 11 sur la ligne de départ avec chacun un programme plus ou moins élaboré mais ils ont tous un programme alors respectons les urnes dimanche prochain il en restera que 2 là il faudra choisir celui qui aura le moins de casserole au fesse

  • avatar
    ptitgibus  (privé) -

    Question stupide, je ne vais pas voter pour quelqu'un qui promet la lune et qui ne pourra jamais l'offrir... Beaucoup promettent de "belles choses", mais ils ne disent pas comment elles seront financées.

  • Avec les mis en examen , le choix est vite fait ... un candidat sans casserole !!!

  • je vote pour le programme que je crois le plus réaliste et faisable et certain item indéboulonnable, à savoir pro européen et le changement des têtes politiques, et de l'optimisme, je pense que macron fera le job !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]