La question du jour:

Estimez-vous que la justice interfère dans la campagne présidentielle ?




Estimez-vous que la justice interfère dans la campagne présidentielle ?

Marine Le Pen et François Fillon (montage photo).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 27 février 2017 à 07h00

C'est une situation inédite : deux des principaux candidats à l'élection présidentielle sont sous la menace d'une mise en examen à quelques semaines du 1er tour. Les magistrats, désormais ciblés aussi bien par Marine Le Pen que par François Fillon, sont dans une position peu confortable.

Qu'ils poursuivent les enquêtes, et ils seront accusés d'interférer dans la campagne. À l'inverse, s'ils en venaient à respecter une trêve informelle, ils renforceraient le sentiment d'impunité des puissants.

Samedi, Marine Le Pen a une fois de plus critiqué la justice, lui demandant de rester à l'écart des élections. "L'État de droit est le contraire du gouvernement des juges (...). Les magistrats sont là pour appliquer la loi, pas pour l'inventer, pas pour contrecarrer la volonté du peuple, pas pour se substituer au législateur", a tancé la présidente du FN lors d'un meeting à Nantes. La candidate du Front national, qui a récemment refusé de se rendre à une convocation de la police, s'en est prise, outre les juges, aux médias, cibles d'attaques intensifiées depuis deux semaines : "Dans cette élection, (ils) ont choisi leur camp, ils font campagne de manière hystérique pour leur poulain", Emmanuel Macron d'après elle.

Le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas a estimé dans le JDD que "rien ne justifierait" une pause des enquêtes sur les candidats durant la campagne. En tout état de cause, François Fillon et Marine Le Pen l'ont tous les deux annoncé : ils resteront candidats même en cas de mise en examen.

 
151 commentaires - Estimez-vous que la justice interfère dans la campagne présidentielle ?
  • Si notre classe politique avait la moralité nécessaire pour gérer les fonds publics (nos impôts, contributions et taxes diverses) et la stricte volonté de prendre des décisions aux regards des intérêts du peuple, la question des juges ne se poserait pas !!!!
    Il n'y aurait aucun motif à suspecter ou enquêter sur quoique ce soit !!!! Les journalistes ne trouveraient rien à mettre à la une : Sont-ce des cabinets noirs ou des officines qui ont perçus des salaires mirobolants pour des emplois présumés fictifs ? Des épouses au foyer et/ou des gardes du corps qui touchent des revenus d'assistants parlementaires. De qui se moque-t-on ! Qui ose dire maintenant qu'un politique n'a pas à répondre aux questions des policiers et ou des juges qui enquêtent sur des faits ?
    Plus le politique tape sur la Justice plus il a des choses à se reprocher ... selon moi.

  • Absolument le tout diligenté de main de maitre pour nuire aux deux candidats qui sont a meme de gagner les elections , les autres protéger jusque après les elections et la chasse commencera la balance sera plus favorable a la droite de l'extrême je m'en réjouis d'avance du coup de balais dans se fonctionnera gauchisant qui ne s'en cache meme plus !

    avatar
    humaminor  (privé) -

    Nous avons la chance d'avoir une des justices les plus équitables du monde avec cependant une tendance de droite. Il n'y a que les délinquants pour ne pas admettre cette indépendance et cette intégrité presque parfaite. Être politiquement libre permet une analyse plus proche du peuple affranchi.

  • Le peuple est exaspéré par le comportement des magistrats, des médias

  • Il serait aussi intéressant que vous posiez la même question sur les media, vous auriez la même réponse. Tout ceci est scandaleux et n'est que trop voyant pour favoriser le retour de la gauche caviar

  • Fallait pas se mettre hors la loi. Ca nous promet de beaux jours si elle passe au pouvoir. Supprimer de justice, Supprimer les contre pouvoirs. Mais oui, qu'on se le dise c'est une dictature qui nous attend.
    Réfléchissez avant de voter. elle vous promet monts et merveilles, mais dés le lendemain vous déchanterez.

    Mais nous y sommes déjà en dictature, on condamne des présumés coupables et la presse parle d'une seule voix, celle dite de"la gauche vertueuse donneuse de leçons" histoire de faire oublier les cinq ans de pouvoir catastrophiques

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]