La question du jour:

Parle-t-on assez d'agriculture dans la campagne présidentielle ?




Parle-t-on assez d'agriculture dans la campagne présidentielle ?

La vache mascotte de l'édition 2017 du Salon de l'agriculture (illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 25 février 2017 à 07h00

Le Salon de l'agriculture ouvre ses portes ce week-end à Paris et se tiendra jusqu'au 5 mars. La plus grande ferme de France et ses près de 4.000 bêtes se préparent à accueillir quelque 620.000 visiteurs, dont les représentants du monde politique et les candidats à la présidentielle, pour qui cette visite est devenue un exercice incontournable.

Présents dans les programmes politiques des candidats, les agriculteurs doivent faire face à un secteur en crise où tout se transforme. Selon des chiffres de l'Insee publiés en décembre, le revenu moyen d'un chef d'exploitation agricole a diminué de 26,1% en 2016 par rapport à 2015. Les filières les plus touchées sont la production de céréales et celle de lait, qui a subi de plein fouet la concurrence européenne après l'abandon des quotas laitiers européens en 2015.

 
73 commentaires - Parle-t-on assez d'agriculture dans la campagne présidentielle ?
  • Comment peuvent ils oser se montrer au salon de l'agriculture .
    La guerre économique a bon dos quand on voit comment sont traités nos agriculteurs .

  • Cette présidentielle est un bins jamais vu, les média refont le coup de 2012 et nous aurons le même quinquennat si cela continu je ne voterais pas je resterais chez moi et point.

  • c'est mieux de s'en prendre a des partis

  • les agriculteurs se plaignent mais a chaque élections votent pour les memes ceux qui ont detruit l agriculture avec leur syndicat et l europe j espere que les jeunes qui arrivent n auront pas les memes idees que leur père et qu ils sauveront cette activite

    Croyez-vous qu'ils votent pour ceux qui les enfoncent?
    J'en connais beaucoup: soit ils ne votent plus, soit ils votent FN...

  • ce qui est surtout incroyable c'est de voir tant d'agriculteurs présents a ce salon .comment font t 'ils a etre absent de leur lieux de travail pendant 10 jours alors que journellement ils disent travailler un nombre d'heures impossible.et employer quelqu'un ils n'en n'ont pas les moyens. par contre il est fort agréable de voir que ces pauvres gens aux revenus si faibles comme ils le disent arrivent a s'offrir des stands dans ce salon d'agriculture en sachant le prix que coute le metre occupé.c'est un miracle.si je peux me permettre.il faut quand meme avoir du "blé "

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]