La question du jour:

François Bayrou a-t-il raison de s'allier avec Emmanuel Macron ?




François Bayrou a-t-il raison de s'allier avec Emmanuel Macron ?

François Bayrou a proposé, le 22 février 2017, une "alliance" à Emmanuel Macron en vue de l'élection présidentielle.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 23 février 2017 à 07h00

Après des semaines d'un suspense savamment entretenu, le président du MoDem a enfin annoncé sa décision concernant l'élection présidentielle de mai 2017 : il ne sera pas candidat. En revanche, il a proposé une "alliance" à Emmanuel Macron, qui s'est empressé d'accepter.

"J'ai examiné depuis plusieurs semaines l'état de notre pays et je veux dire à quel point la gravité de la situation m'a frappée", a dit le maire de Pau, l'air grave, présentant une situation "décomposée" comme "jamais dans les 50 dernières années". "Cette situation nourrit le pire des risques : une flambée de l'extrême droite qui fait planer la menace d'un danger majeur et immédiat pour notre pays et pour l'Europe", a-t-il poursuivi pour introduire son annonce centrale. "À situation exceptionnelle, il faut une réponse exceptionnelle". "Parce que le risque est immense, parce que les Français sont désorientés et souvent désespérés, j'ai décidé de faire à Emmanuel Macron une offre d'alliance".



M. Bayrou "fait preuve d'un rare sens des responsabilités et de l'intérêt général", a répliqué Emmanuel Macron, qui souscrit aux "exigences" du dirigeant centriste en vue de cette alliance. "Je fais miens les quatre piliers sur lesquels cette alliance repose", a insisté M. Macron en promettant au premier chef "l'intégration au programme" qu'il va présenter "dans les prochains jours d'une loi de moralisation de la vie publique", réclamée par le maire de Pau.



Pourtant, François Bayrou n'a pas toujours porté Emmanuel Macron dans son cœur. Le leader d'En marche!, candidat à l'élection présidentielle ? "Ca ne marchera pas", promettait ainsi M. Bayrou en septembre. Avant d'ajouter: "Derrière cet hologramme, il y a une tentative, qui a déjà été faite plusieurs fois, de très grands intérêts financiers et autres qui ne se contentent plus d'avoir le pouvoir économique, ils veulent avoir le pouvoir politique!" A plusieurs reprises l'ex-ministre de l'Education (1993-1997) a épinglé M. Macron pour sa proximité supposée avec "le monde de l'argent", comparant son projet à celui de Nicolas Sarkozy en 2007. Obligeant l'ancien banquier d'affaires à dénoncer en retour "un discours simpliste qui n'honore pas celui qui l'émet, parce qu'insulter les autres, les attaquer, ça ne vaut pas projet". "Ce n'est pas une volte-face, c'est une garantie obtenue", s'est défendu un peu plus tard sur France 2 M. Bayrou. "C'est une exigence sans laquelle je n'aurais pas fait cette alliance", a-t-il ajouté.
 
291 commentaires - François Bayrou a-t-il raison de s'allier avec Emmanuel Macron ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]