La question du jour:

La privatisation des radars embarqués vous choque-t-elle ?




La privatisation des radars embarqués vous choque-t-elle ?

Un radar embarqué, près de Chambéry, en 2013 (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 21 février 2017 à 07h00

L'innovation fait grincer des dents. La Sécurité routière a annoncé lundi 20 février le tout prochain lancement de l'expérimentation des radars embarqués gérés par des sociétés privées, qui sera effectif dès vendredi sur certaines routes de vendredi.

La nouvelle a provoqué une levée de boucliers des associations d'automobilistes, dont 40 millions d'automobilistes qui dénonce leur "privatisation". Ce premier test "ne donnera lieu à aucune contravention" dans un premier temps, a toutefois assuré la Sécurité routière.

"PREMIÈRE VOITURE-RADAR CONDUITE PAR UN OPÉRATEUR PRIVÉ"

Cette expérimentation durera jusqu'au 1er septembre, date à laquelle le dispositif sera effectif en Normandie avec "la première voiture-radar conduite par un opérateur privé", avant d'être "progressivement étendu aux autres régions". Ce lancement fait suite à l'annonce du gouvernement, le 2 octobre 2015, de l'"externalisation" du pilotage des voitures transportant les radars mobiles nouvelle génération (RMNG), confiée à des "prestataires agréés" par l'Etat pour multiplier le nombre de contrôles. Un appel d'offres avait été lancé.

"La privatisation des radars embarqués n'a d'autre but que de générer, grâce aux amendes issues des contraventions, d'importantes sommes d'argent qui finiront dans les caisses de l'Etat (...) En revanche, il n'existe aucune preuve que cette mesure ait un quelconque effet positif sur la sécurité routière", s'est indigné le président de 40 millions d'automobilistes, Daniel Quero. L'association estime qu'à plein régime, ce dispositif permettra à l'Etat d'engranger 2,2 milliards d'euros par an.

Après avoir réuni près de 300.000 signatures dans une pétition contre cette "mesure scandaleuse", elle appelle les automobilistes à lui faire parvenir leurs photos qui seront ensuite diffusées pour une "manifestation numérique".
 
103 commentaires - La privatisation des radars embarqués vous choque-t-elle ?
  • Petite technique qui marche déjà à coup sûr dans les Vosges..Prenez une petite route de montagne, le dimanche à 10h, avec des petits virages sympa pendant quelques km, où, en tout cas, doubler est difficile, pimentez la chose et faites en sorte que ce ne soit pas possible.. Arrive enfin un tronçon de ligne presque droite, dépassement autorisé. Calez la vitesse de votre voiture radar à 85, 88 kmh. Roulez 2 Km à cette allure, c’est imparable: au moins trois pigeons se feront aligner à au moins 96 kmh. Renouvelez votre manège (Circuit)1H 30 durant, et bingo: entre 15 et 20 PV. Ah qu'est ce qu'on se marre dans la gendarmerie... Best score .si on veut nous ôter ce jeu pour le confier aux privés, ben à quoi on va jouer alors??
    C'est cynique, mais c'est comme ça que ça marche, pas seulement dans les Vosges.

  • Ce gouvernement a encore trouvé un moyen pour nous faire les poches, on peut dire que pour ça les socialistes ne manquent pas d'imagination. Dommage qu'ils ne mettent pas un plus de zèle à entretenir le réseau routier dont l'état laisse sérieusement à désirer., de même que la prévention des accidents sur certains carrefours particulièrement dangereux où l'on se contente parfois de mettre un panneau de réduction de la vitesse à 50 kmh comm si cela pouvait suffire...
    Quant à confier le contrôle des vitesses à une société privée c'est encore pour accroître la répression sur les automobilistes qui sont décidément des vaches à lait.

  • Au vu des résultats de votre sondage, il y a toujours de 10 à 20 % de satisfaits, soit ce sont des imbéciles qui ne comprennent rien à rien, et il y en a malheureusement, soit plus sûrement ce sont des gens qui n'ont pas le permis de conduire ou de véhicule. Ceci dit, il est inadmissible que ce gouvernement de fantoches abandonne à des sociétés privées, donc par définition lucratives, une partie de ses responsabilités régaliennes.

  • Et si tout le matériel des employés d'ETAT était loué aux sociétés privés , quand il n'est pas utilisé
    Cela ferait une entrée d'argent et une utilisation optimisée des engins publics

  • La privatisation a toujours été un cheval de bataille des socialistes.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]