La question du jour:

Colonisation : Emmanuel Macron est-il allé trop loin ?




Colonisation : Emmanuel Macron est-il allé trop loin ?

Emmanuel Macron le 14 février 2017 en Algérie.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 17 février 2017 à 07h00

POLÉMIQUE - Le candidat du mouvement "En marche" a suscité l'indignation de la droite en affirmant, lors de son voyage en Algérie, que la "colonisation est un crime contre l'humanité". Il assure qu'il s'agit d'un "discours de vérité et de complexité".

Dans une interview à la chaîne privée algérienne Echourouk News, lors de son voyage en Algérie en début de semaine, Emmanuel Macron a qualifié la colonisation de "crime contre l'humanité" et de "vraie barbarie".

Ce qui n'a pas manqué de provoquer un tollé : François Fillon estime que ces propos sont "indignes d'un candidat à la présidence de la République" ; Marine Le Pen les qualifie de "crime" contre la France. Face à la polémique, le candidat d'En marche accuse ses adversaires "d'instrumentaliser ses propos à des fins électoralistes."

Jeudi 16 février, l'ancien ministre de l'Économie a publié sur les réseaux sociaux une vidéo pour s'expliquer. Sans revenir sur ses propos, mais sans les renouveler, le candidat affirme avoir tenu "un discours de vérité et de complexité" pour "clôturer le deuil" de la guerre d'Algérie.


Concernant le passé colonial français, il estime qu'il "est temps de laisser le passé... passer. Sans repentance, et j'ai toujours été clair sur ce point, et sans refouler aussi". "Et je ne céderai rien à tous les responsables politiques qui aujourd'hui cherchent à instrumentaliser notre histoire, à instrumentaliser mes propos à des fins clientélistes ou électoralistes", lance-t-il.

Plus tard, sur RTL, Emmanuel Macron a affirmé qu'il avait "tenu un propos équilibré et qui consistait à dire en effet que des crimes ont été commis, des barbaries dans le cadre de la colonisation - en particulier dans les temps de guerre - et qu'en même temps une modernité par effraction s'est faite dans le cadre de cette colonisation",estime-t-il.

"Vous ne pouvez pas ne pas en parler" (de la colonisation), a-t-il par ailleurs déclaré au magazine Causette, lors d'une interview en direct sur le compte Facebook du magazine - "parce que c'est là dans la société, dans les quartiers. Chez les pieds-noirs, c'est une plaie ouverte (...) De la même façon, ça a été un traumatisme immense pour les soldats français qui se sont battus". Or, "après 1962, on a totalement refoulé ces années-là (...) On a laissé des plaies béantes", a-t-il regretté.

 
217 commentaires - Colonisation : Emmanuel Macron est-il allé trop loin ?
  • Est ce pour ouvrir encore plus grande la porte de la colonisation par l'islam qu'il est allé en Algérie ?

  • en tant que français nous avons été colonisé par les franc et d'autre ont pourraient porter plainte contre qui l'évolution des peuples

  • les chiens pour une fois compatissants se posent la question !!! à droite c'était recta un dérapage

  • Pourquoi se déplacement en Algérie ? quels rapports avec les élections Française ! a ma connaissance l Algérie ne fait pas partie de la France ça c est du passé ! ils nous ont fait la guerre ils ont gagnés je ne vois aucune raison d aller les solliciter pour la gestion de notre pays surtout pendant les élections présidentielle si Macron a des sentiments pour eux ce n est pas le cas de tout les Français je pense ! je ne pense pas que se pays soit démocratique ! alors Monsieur Macron occupez vous de la France et des Français que vous ne savait pas gérer !! vous faites le lèche botte pour avoir les voix des Algériens d origine qui vivent en France !

    Les algériens d'origine, qui vivent en France.................! sont Français. Vous n'avez pas été à l'école ??????

    s'il n'est pas élu, il aura une porte ouverte pour se présenter en Algérie, leur vieux n'en a plus pour très longtemps, et il pourra même continuer à se faire soigner en France gratuitement.

  • surement pas il a dit la réalité des choses

    Ah bon comme ses propos sur les illetrés de l'abbatoir Gad (oh désolé il s'en est excusé, aussi), mais n'empèche qu'il l'a dits (donc il devait le racourci dans sa pensée) source article 5 sorties d'emmanuel Macron qui disent sont mépris des classes, journal l'OBS 30 mai 2016 et d'autres couacs dans cet articles et d'autres
    Je rapproche cela des sens dents de Hollande a qui l'on a fait tout un pas a caisse
    Alors analysons, recherchons un peu c'est mieux, je sais bien que pour mon avis perso les français ont 3 mois de mémoire politique (même moi sur certains sujets, mais en recherchant un peu sur internet, on trouve)
    Bonne journée

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]