La question du jour:

La primaire de la gauche est-elle une réussite pour le PS ?




La primaire de la gauche est-elle une réussite pour le PS ?

Benoît Hamon et Manuel Valls s'affronteront au second tour de la primaire à gauche (photomontage).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 23 janvier 2017 à 07h00

Les électeurs ont tranché. Benoît Hamon et Manuel Valls sont les deux finalistes qui s'affronteront au second tour de la primaire de la gauche, dans une semaine.

Quel bilan retenir de ce scrutin pour le Parti socialiste, organisateur de cette primaire élargie ?

Benoît Hamon a viré en tête ce dimanche soir avec 35,2% des voix, suivi de Manuel Valls avec 31,6%, puis d'Arnaud Montebourg avec 18,7% et de Vincent Peillon avec 6,5%. L'écologiste François de Rugy obtient 3,5% des suffrages, Sylvia Pinel, 2,1%, et enfin 1,1% des voix vont à Jean-Luc Bennahmias.



PRÈS DE 2 MILLIONS D'ÉLECTEURS

Du point de vue de la participation, le résultat ne donne pas à rougir ni à avoir honte. Entre 1,7 et 1,9 million de personnes auraient glissé leur bulletin dans l'urne, selon les premières estimations de la soirée. Au Parti socialiste, on se dit satisfait de ce taux de participation, qui s'approche de l'objectif de 2 millions d'électeurs fixé initialement. "Nous avons réussi le premier tour de la primaire", s'est-il félicité le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis.

C'est toutefois moins qu'en 2011, année de la toute première primaire organisée par le PS, qui avait vu la victoire de François Hollande. À l'époque, la participation au premier tour avait atteint à 2,7 millions d'électeurs mais il y avait eu plus de bureaux de vote ouverts (près de 10.000 contre 7.530 actuellement).

MONTEBOURG SOUTIENT HAMON

Arrivé troisième comme en 2011, Arnaud Montebourg a appelé, rapidement après l'annonce des résultats, à voter pour Benoît Hamon au second tour. "Avec Benoît Hamon, nous avons combattu ensemble dans le gouvernement les politiques sociales libérales aujourd'hui désavouées par les électeurs de la primaire. Nous avons quitté le gouvernement ensemble et veillé ensemble, malgré des désaccords, à ce que nos prises de position restent complémentaires et compatibles."

Puis son message s'est fait encore plus clair : "Dimanche prochain, je voterai Benoît Hamon et je vous invite à faire de même". De son côté, Vincent Peillon n'a pas donné de consigne de vote. Il a simplement appelé les électeurs à se rendre en masse aux urnes.



Que le vainqueur du second tour se nomme Hamon ou Valls, la tâche sera rude pour le futur candidat du PS à la présidentielle, pris en étau entre Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron, systématiquement en tête dans les sondages.
 
113 commentaires - La primaire de la gauche est-elle une réussite pour le PS ?
  • On pouvait voter deux fois pour gonfler les chiffres !
    Le PS est non seulement en voie de disparition, mais par ses magouilles permanentes se décrédibilise définitivement.

  • 90% de non le contraire m'aurait étonner c'est environ le nombres de gogo en France Oui a tout Non a tout On avance pas !

  • Non, par contre les primaires de la droite l'ont été, et grâce en partie à ceux de la gauche qui n'ont pas rechignés à signer la charte reconnaissant les valeurs de la droite, et à payer 2 euros à chaque fois pour financer la campagne de Fillon ...

  • Bien que les médias et en particulier BFM TV essayent de nous vendre ce soit disant événement. La messe est dite pour le PS . Cette 'primaire " ressemble à un baroud d'honneur d'un parti moribond .On pourrait en rire rien que de voir les derniers militants hurler :"Benoit président" au soir du premier tour de cette mascarade. Mais on ne souri même pas tant ils sont pathétiques et quant on sait le mal qu'ils ont fait. Qu'ils disparaissent et point.

  • Bien sur que c'est une réussite !! Car après avoir vécu cinq années dans l'espérance de la réalisation des promesses , non tenues , que des Français adhèrent à cette idéologie obsolète dépassent l'entendement !!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]