La question du jour:

Valls giflé : les candidats doivent-ils être mieux protégés ?




Valls giflé : les candidats doivent-ils être mieux protégés ?

Manuel Valls a été giflé mardi 17 janvier lors d'un déplacement en Bretagne dans le cadre de sa campagne pour la primaire de la gauche (ici le 18 janvier).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 19 janvier 2017 à 07h00

La gifle reçue mardi par Manuel Valls met en lumière la délicate question de la protection des personnalités et candidats à la primaire - et bientôt à la présidentielle - sur fond de menace terroriste.

L'image a fait le tour des médias et des réseaux sociaux : en déplacement à Lamballe en Bretagne, Manuel Valls a été giflé mardi 17 janvier par un jeune homme. Un geste condamné dès le lendemain par justice, le garçon, Nolan L., 19 ans, écopant de 3 mois de prison avec sursis et 105 heures de travail d'intérêt général, et par l'ensemble de la classe politique.

Qualifiant cette agression d''inacceptable" et de "pas justifiable", le porte-parole du gouvernement et ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a néanmoins jugé qu'on ne pouvait pas "non plus entrer dans un processus d'angoisse permanente" concernant la protection des candidats à la présidentielle.

Actuellement, parmi les prétendants à l'Élysée, Manuel Valls et François Fillon bénéficient du service de protection des personnalités (SDLP) du ministère de l'Intérieur, en qualité d'ancien Premier ministre, tout comme Marine Le Pen, dont le rôle de leader du parti d'extrême-droite Front national met sa sécurité en danger. Les autres candidats à la primaire de la gauche, l'écologiste Yannick Jadot ou le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon doivent se débrouiller par leur propres moyens pour assurer leur protection. De son côté, Emmanuel Macron, dont la demande auprès du SDLP avait été auparavant rejetée, devait bénéficier à partir de mercredi 18 janvier de protection policière selon BFMTV. "C'est un dispositif prévu de longue date car automatique pour les candidats à la présidence. Cela n'a aucun rapport avec la gifle de Manuel Valls", dit-on chez En Marche.

En effet, si pour le moment, l'Unité de coordination de la lutte antiterroriste décide des personnalités à protéger en fonction de la menace, à partir du 10 avril, date du début de la campagne officielle, tous les candidats à la présidentielle bénéficieront d'une protection rapprochée fournie par le SDLP. Au moins deux gardes du corps seront mis à disposition, un chiffre qui pourra être revu à la hausse.

 
108 commentaires - Valls giflé : les candidats doivent-ils être mieux protégés ?
  • Cela va plus que des mesures de protection, un tel acte démontre le niveau d'indigence morale et culturelle dans lequel nous vivons .
    La mandale, la baigne, la taloche, le ramponneau, la castagne, la talmouse, le marron, la châtaigne sont le propre de la fange sauvageonne et d'individus qui n'ont pas d'arguments intelligents et convaincants à opposer pour établir un dialogue constructif ..
    En tout cas le geste de cet individu qui n'a trouvé que la gifle pour s'exprimer n'a rien à voir avec des pratiques citoyennes .

    Cela va plus loin que des mesures de protection

    si cet acte, plus symbolique qu'autre chose, à touché l'amour-propre du " Monsieur", d'autres agressions à la personne sont encore en attente de jugement bien qu'elles aient blessé plus que leur dignité ?

    Bigre, gifler est donc un acte symbolique ! Ben, voyons sauf que cela dénote une certaine faiblesse d'esprit de la part de cet individu qui n'a trouvé que cette solution pour se rendre intéressant.
    Pour exprimer son mécontentement, il y a une façon plus intelligente et plus adaptée de le faire: opposer des arguments convaincants et constructifs dans un dialogue .. (Une attitude bien plus citoyenne, me semble t'il ) .
    Cela étant chacun le voit à sa façon .

    Cela étant : " d'autres agressions à la personne sont encore en attente de jugement bien qu'elles aient blessé plus que leur dignité ? " : c'est un autre débat . Là, effectivement on ne peut que s'indigner .

    exact, pour l'attitude citoyenne et l'instruction civique, beaucoup d'autres devraient aussi s'instruire ?

    avatar
    Zephyr_  (privé) -

    N'allez pas croire que je cautionne ce type de comportement, bien au contraire; mais je le prends surtout comme le résultat de celui des politiques eux mêmes qui depuis quelque temps trouvent justifié de peopoliser leur vie et désacraliser leur fonction

    Bigre R-m-p, " un certain Saturnin qui me charge de vous transmettre le bonjour." avec un Tariquet Premières Grives ?
    Bonne soirée .

    Valls est plutôt malmené ...Après la farine c'est ....... le soufflet ! Cuisine politique que tout cela .

  • Tous ces politiques nous coûtent déjà suffisamment cher pour ce qu'ils rapportent aussi si ils veulent être mieux protégés, qu'ils payent!

  • Ce sont ceux qui travaillent qui devraient être mieux protégés.
    On ne devrait pas avoir à protéger tous les parasites grassement payés par les contribuables.

    Et comment est-ce possible que la sanction décidée contre ce jeune soit plus sévère que celles de personnes qui nous ont volé des milliards ?

  • De toute façons cet personne n'est pas très intelligente, pour ce prendre a une personne politique de cet façon, au moins il a été puni de suite c'est mieux que de le mettre en prison ! Une pelle et un balais dans les mains et tu va en corse déblayé !!!!

  • Ils faut bien qu'ils ressentent les affres de l'insécurité qu'ils ont pour la plupart très largement contribué à installer dans notre pays par leur incompétence et leur impéritie. Ce sont des citoyens comme nous et ils doivent, s'ils le souhaitent assurer eux mêmes leur propre sécurité. Si l'état s'empare de la sécurité de ces "princes" ils doivent tous être traité sur le même pied d'égalité.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]