La question du jour:

François Hollande a-t-il raison de ne pas se représenter en 2017 ?




François Hollande a-t-il raison de ne pas se représenter en 2017 ?

François Hollande à Paris, le 1er décembre 2016, lors d'une allocution au cours de laquelle il a annoncé qu'il ne se présentait pas à l'élection présidentielle en 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 02 décembre 2016 à 00h01

Le monde politique français et les observateurs en sont restés bouchée bée. François Hollande a annoncé jeudi 1er décembre qu'il renonçait à briguer sa succession à l'Élysée en 2017.

C'est un événement inédit dans l'histoire de la Ve : aucun président n'avait renoncé à essayer de se faire réélire. Son annonce ouvre le bal de la succession à gauche, au terme d'un quinquennat marqué par une impopularité persistante.

"Je suis conscient des risques que ferait courir une démarche, la mienne, qui ne rassemblerait pas largement autour d'elle. Aussi, j'ai décidé de ne pas être candidat à l'élection présidentielle", a annoncé, la voix blanche, le chef de l'Etat lors d'une allocution prononcée jeudi soir à l'Élysée. Élu par 51,6% des voix en 2012 face à Nicolas Sarkozy, M. Hollande devient le premier président de la Ve République à renoncer à briguer à sa succession, exception faite de Georges Pompidou, mort en fonctions en 1974.



Les derniers sondages publiés étaient pour la plupart désastreux pour François Hollande, crédité de seulement 7% à 7,5% d'intentions de vote au 1er tour de la présidentielle, et Manuel Valls apparaissait clairement comme un meilleur candidat pour représenter la gauche en 2017.

Dans l'hypothèse où il aurait été candidat à un second mandat, le chef de l'Etat ne recueillait que 7% d'intentions de vote pour l'institut Elabe. Il était très nettement devancé par François Fillon (autour de 30%) et Marine Le Pen (24% à 25%), mais aussi par Emmanuel Macron (autour de 15%) et Jean-Luc Mélenchon crédité de 12%, dans cette enquête diffusée mercredi.

BATTU DANS TOUS LES CAS DE FIGURE

Pour Kantar Sofres, François Hollande n'était crédité que de 7,5% d'intentions de vote au 1er tour, là encore très largement derrière François Fillon (29%), Marine Le Pen (23%), Emmanuel Macron (15%) et Jean-Luc Mélenchon (12%).

Interrogés sur "le meilleur candidat" pour représenter la gauche, les Français désignaient Emmanuel Macron (environ 62%) devant Manuel Valls (46% à 50%), très loin devant François Hollande crédité de 13%. Même auprès des seuls proches de la gauche, le chef de l'Etat arrivait près de 30 points derrière Manuel Valls et une vingtaine derrière Emmanuel Macron.

Dans tous les cas de figures, les sondages donnaient François Fillon et la présidente du Front national qualifiés pour le second tour et la gauche éliminée d'entrée.

 
142 commentaires - François Hollande a-t-il raison de ne pas se représenter en 2017 ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]