La question du jour:

Etes-vous favorables au maintien de l'ISF ?




Etes-vous favorables au maintien de l'ISF ?

Un avis d'impôt de solidarité sur la fortune le 15 octobre 2016, à Rennes (illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 28 octobre 2016 à 07h00

L'impôt de solidarité sur la fortune est sans doute le plus populaire ! Selon un sondage Odoxa publié sur Le Parisien mercredi 26 octobre, 72% des Français sont favorables au maintien de l'ISF. 30% d'entre eux, vont plus loin et souhaitent même qu'il soit renforcé.

Un impôt plébiscité qui pourrait bien être un caillou dans la chaussure des candidats à la primaire de la droite et du centre. Sa suppression est en effet un point commun à tous les programmes des candidats. Tous ou presque puisque Nathalie Kosciusko-Morizet propose de le transformer en une "obligation d'investissement" dans les petites entreprises.



Autre résultat de ce sondage, 82% des personnes interrogées estiment que nombres des imposables qui y sont soumis, parviennent à s'y soustraire et 75% estiment que l'ISF est à l'origine du départ de riches Français pour l'étranger afin d'y échapper. C'est d'ailleurs l'un des arguments avancés par les détracteurs de l'ISF et notamment par les candidats à la primaire de la droite et du centre. L'ISF est parfois agité comme un épouvantail qui priverait la France de ses entrepreneurs et de ses capitaux.

Toutefois, cet impôt représente une part significative des recettes fiscales. Selon le rapport de la rapporteure générale de la commission des finances de l'Assemblée nationale, l'ISF devrait rapporter 5,55 milliards d'euros cette année, contre 4,4 milliards d'euros en 2013. Si un candidat de droite l'emporte en 2017, l'élection pourrait signer l'arrêt de mort de l'ISF, héritier de l'impôt sur les grandes fortunes créé sous Mitterrand en 1982, pour financer le revenu minimum d'insertion (RMI). Alors que l'heure est aux économies, il faudra trouver ces cinq et quelques milliards ailleurs, une opération délicate.
 
78 commentaires - Etes-vous favorables au maintien de l'ISF ?
  • avatar
    rose79  (privé) -

    je dis oui sur les dividendes , car sans les grosses entreprise égal chomage

  • ah ben non , ca va etre dur pour ses gens la , le fin du mois, faut supprimer !!

  • juste une question : quel est le manque à gagner de la France suite à la fuite de richesses : fortunes plus ou moins grosses, compétences, .......et les nombreux emplois associés, pour cause ou perspective d'ISF ? Il doit être énorme ! Le rapport entre les petits gains et les grosses pertes (ou manques à gagner) est totalement disproportionné. Chacun doit être traité égalitairement devant l'impôt selon la déclaration des droits de l'Homme, selon les toutes premières versions, pourtant révolutionnaires !. On en est loin entre les exclus pour motif électoral et ceux qui s'excluent en s'exilant ........

  • La question des impôts ne se pose pas uniquement en faut-il ou non conserver l'ISF.
    Il faut regarder ce que cela signifie en terme de fortunes qui quittent chaque année la France, il faut également se demander si l'impôt sur le revenu payé par 45% des foyers est bien égalitaire tout comme les taxes foncières dont par exemple sont exemptées des veufs et veuves qui ayant des revenus supérieurs au smic ne paient ni l'un ni l'autre parce qu'elles ont conservé 0,5 part suite au veuvage et cela pendant parfois des décennies (pour info, les célibataires non veufs et au smic ont le "droit" de payer !).
    Que dire de la taxe d'habitation qui se paie pour une année entière même si on déménage le 2 janvier !!!! sans parler des conditions d'exhonération qui sont pour le moins sujettes à discussion....
    Dernier point, le système fiscal est très inégalitaire mais ce ne serait pas trop grave si l'utilisation des fonds perçus était réalisée correctement... et alors là c'est tout simplement une catastrophe !!!

  • Les riches sont gorgés de fric, ils en veulent toujours plus, donc il faut un peu les saigner, ça fera du bien aux plus pauvres.

    On ne tue pas la poule si on veut manger des œufs non?
    N est pas chef d entreprise qui veut
    Ah ça ira , ça ira les aristocrates a la lanterne !!!!! En fait c est ca votre pensée mais quelle tristesse !

    Si vous croyez que parce que l'Etat va ponctionner le capital des "riches" (et pas seulement les revenus), les "pauvres" auront une situation confortable, vous êtes bien naïf !

    Les riches ont bien souvent fait des études. Ils ont pris des risques, ont eu souvent du talent. Qui, ou plutôt quoi, vous a empêché d'avoir tous ces plus qui vous aurait permis d'être vous aussi "gorgé de fric" ?

    raisonnement débile

    si vous voulez toucher votre retraite ou des prestations sociales ou encore être bien couverts par la Sécurité sociale il faut que des gens paient

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]