La question du jour:

Vacances scolaires : le calendrier vous a-t-il posé problème ?




Vacances scolaires : le calendrier vous a-t-il posé problème ?

Départ en vacances à la gare de Lyon à Paris (illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 20 octobre 2016 à 07h00

Cette année, les vacances d'automne (19 octobre-3 novembre) commencent et finissent en milieu de semaine. Un calendrier inédit, à cheval sur trois semaines, qui contraint les familles et les acteurs du tourisme à la flexibilité.

Pourquoi ces dates ? L'abandon du sacro-saint samedi pour le début des vacances est exceptionnel, la raison étant d'éviter une reprise de l'école le lundi 31 octobre, soit la veille du mardi 1er novembre férié, argue le ministère de l'Education.

Un choix qui provoque cependant la colère de nombreux parents, notamment séparés, pour des questions d'organisation : "Nous avons toujours fait part de nos réticences car ces dates ne correspondent ni à l'organisation professionnelle ni au mode de vie des familles", a expliqué au Huffington Post Liliana Moyano, présidente de la FCPE, principale association de parents d'élèves.

"C'est un casse-tête encore pire pour les familles divorcées. Tout cela crée du mécontentement et c'est normal".

"Comme en septembre, on risque d'assister à deux rentrées avec certains parents qui ne remettront leurs enfants que le lundi suivant. Pendant deux jours, on va assister à des présences aléatoires", ajoute-t-elle. Certains parents se disent même contraints de faire sécher l'école à leurs enfants quelques jours.

DE BONS TAUX DE RÉSERVATION, CÔTÉ TOURISME

Côté vacanciers, ils semblent s'être adaptés et les taux de réservations sont bons. Ainsi, les réservations aériennes connaîtront leur pic non pas le samedi 22 octobre mais dès les mercredi 19 et jeudi 20, indique à l'AFP la plateforme MisterFly. Même constatation chez le géant du tourisme TUI France (Marmara, Nouvelles Frontières), qui indique que ses taux de remplissage pour les départs du mercredi, jeudi et vendredi "sont très bons, à plus de 82%".

"C'est le rôle des tour-opérateurs de s'adapter et de proposer plus de flexibilité aux voyageurs. Nous avons anticipé la demande pour les vacances de la Toussaint puisque 65% de nos vols au départ de Paris et de la province sont proposés le mercredi, jeudi, vendredi", souligne Pascal de Izaguirre, président de TUI France.

Ce calendrier particulier de la Toussaint a ainsi poussé plusieurs grands acteurs du tourisme à proposer de nouvelles conditions de séjours, n'imposant plus le samedi comme unique jour d'arrivée. Le séjour à la carte a aussi la cote dans les locations entre particuliers: la plateforme Abritel fait état de réservations "en hausse, mais pour des séjours plus courts que l'an passé".

La souplesse sur les dates "est un facteur positif pour soutenir et développer le tourisme, malgré les aléas du calendrier des vacances scolaires", juge Vincent Wermus, directeur général d'Abritel-Homeway.

Du côté des hôteliers, "il est trop tôt pour évaluer un éventuel impact", souligne Thierry Grégoire, président des saisonniers de l'Umih, principal syndicat professionnel du secteur.

 
24 commentaires - Vacances scolaires : le calendrier vous a-t-il posé problème ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]