La question du jour:

Un club français remportera-t-il la Ligue des champions cette année ?




Un club français remportera-t-il la Ligue des champions cette année ?

La dernière victoire française en Ligue des Champions remonte à 1993 avec le succès de l'OM.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 13 septembre 2016 à 07h00

La Ligue des champions reprend ses droits ce mardi. Paris, Monaco, Lyon...

Un club du championnat de France succédera-t-il au Real Madrid de Zinédine Zidane le 3 juin 2017 au Millennium de Cardiff ?

En difficulté dans le jeu et en manque de confiance, le Paris SG d'Unai Emery est sous pression avant de débuter la Ligue des champions ce mardi face à Arsenal (20h45 au Parc des Princes). C'est la première fois, depuis qu'il est passé sous pavillon qatari à l'été 2011, que le PSG aborde la compétition reine avec autant de doutes accrochés à ses crampons. Et pour Emery, son nouvel entraîneur recruté pour précisément franchir un palier sur la scène continentale après quatre échecs consécutifs en quarts de finale, la tension est déjà très forte. Car, le contexte actuel ne prête pas à l'optimisme chez des Parisiens en difficulté depuis deux semaines en championnat, après une défaite franche à Monaco (3-1) et un nul concédé dans les derniers instants vendredi au Parc des Princes face à Saint-Etienne (1-1).

A l'inverse, Monaco a fait le plein de confiance avant son entrée en lice en Ligue des champions mercredi contre Tottenham, en allant écraser Lille (4-1) et en s'emparant de la tête de la Ligue 1, samedi lors de la 4e journée. Sans être flamboyante, l'ASM de Leonardo Jardim a affiché de belles promesses, notamment avec une défense très solide et des joueurs offensifs inspirés. Mais la marche semble trop haute pour le quart de finaliste de l'édition 2015 et le finaliste de celle de 2004. Lyon passera lui un premier test en ligue des champions mercredi contre le Dinamo Zagreb. La campagne de C1 ne s'annonce pas aisée pour les Lyonnais. Au-delà des blessures, dont celle de son meilleur buteur Alexandre Lacazette, l'OL souffre surtout en défense en ce début de saison, après le départ de Samuel Umtiti pour Barcelone. Les sept buts encaissés en deux matches (4 contre Dijon, 3 contre Bordeaux) sont là pour en témoigner.

LE RÉAL, LE BARÇA ET LE BAYERN FAVORIS

Sur le papier, la tâche s'annonce rude pour les trois clubs français en compétition. Hormis le Manchester United de José Mourinho, Zlatan Ibrahimovic et Paul Pogba, tous les cadors seront une nouvelle fois sur le pont pour tenter d'occuper le trône du Real Madrid, qui a porté à 11 son record de succès en C1. Le FC Barcelone de Messi, stoppé la saison dernière en quart de finale par l'Atletico Madrid d'Antoine Griezmann, aura à cœur d'effacer l'exploit de son vieux rival. Outre le Real et le Barça, il faudra aussi compter sur les Colchoneros, finalistes en 2014 et 2016.

La richissime Premier League anglaise pourrait aussi pâtir de la présence de son surprenant champion Leicester, novice en Ligue des champions. Mais il s'appuiera sur l'ambitieux Manchester City, désormais cornaqué par Pep Guardiola et qui a dépensé 185 millions d'euros cet été en transferts, pour briser la domination de la Liga, vainqueur des trois dernières éditions avec notamment deux finales 100% ibériques. Arsenal, qui n'a pas dépassé les quarts de finale depuis 2010, et Tottenham devraient être un cran en dessous côté anglais.

Autre grand favori, le Bayern Munich, qui a vu arriver à sa tête Carlo Ancelotti. L'entraîneur italien aux cinq C1 (2 en tant que joueur, 3 en tant que technicien) aura pour mission de ramener une 6e fois la Coupe aux grandes oreilles en Bavière. La Juventus Turin, quintuple championne d'Italie en titre et finaliste en 2015, a vendu Pogba pour la somme record de 105 millions d'euros, mais a récupéré du beau monde (Higuain, Pjanic, Daniel Alves, Benatia). Elle ne sera pas à négliger du côté des outsiders.
 
12 commentaires - Un club français remportera-t-il la Ligue des champions cette année ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]