La question du jour:

Rentrée : interdire Pokémon Go dans les écoles est-il une priorité ?




Rentrée : interdire Pokémon Go dans les écoles est-il une priorité ?

Des enfants jouent à Pokemon Go à Central Park à New York le 29 juillet 2016. Depuis sa sortie, le jeu sur smartphone a provoqué un engouement sans précédent.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 30 août 2016 à 00h00

L'apparition de Pokemon rares peut provoquer des mouvements de foule impressionnants, les joueurs cherchant à s'approprier la petite bête virtuelle à tout prix. Même dans des lieux habituellement interdits au public.

C'est la raison pour laquelle la ministre de l'Éducation s'inquiète que les écoles soient envahies, à la rentrée, de joueurs compulsifs, totalement étrangers aux établissements scolaires.

Pokemon Go, c'est le jeu qui a fait un carton planétaire cet été, chez les enfants, mais également chez les jeunes adultes. Sauf que cette semaine, c'est la rentrée, et Najat Vallaud-Belkacem n'a pas du tout envie de voir les scènes d'hystérie collective qui se sont déroulées dans le monde entier se répéter dans les écoles françaises. C'est pourquoi la ministre a indiqué, lundi 29 août, avoir sollicité un rendez-vous auprès de l'éditeur du jeu pour demander qu'il n'y ait pas de Pokemon rare dans les établissements scolaires. Parmi les personnages à attraper dans les rues et les parcs du monde entier par l'intermédiaire de son téléphone portable, les Pokemons rares sont susceptibles d'attirer "beaucoup de gens, et au-delà des élèves" dans les établissements scolaires, a expliqué la ministre de l'Education nationale, ce qui pose "des problèmes de sécurité" compte tenu de "l'engouement autour du jeu".

"C'est pour ça que j'ai demandé un rendez-vous à Niantic, l'éditeur du jeu, pour en effet demander qu'il n'y ait pas de Pokemon rare dans les établissements", a-t-elle dit en réponse à une question. Les personnels de direction peuvent demander que leur établissement soit "exclu de la cartographie du jeu" en remplissant un formulaire sur le site de l'éditeur, a-t-elle précisé.

Le principe de Pokemon Go est d'attraper, grâce à son smartphone, des créatures virtuelles cachées dans le monde réel, que l'on voit sur son écran grâce à la technologie de la réalité augmentée.

 
36 commentaires - Rentrée : interdire Pokémon Go dans les écoles est-il une priorité ?
  • La question ne devrai pas se poser .
    A l'école tu y es pour apprendre le superflu reste à la maison.

  • ça devrait être obligatoire; cela donne à nos enfants le goût de la recherche, seul ou en équipe.
    Il faut former nos chercheurs dès la maternelle, et leur apprendre les langues étrangères;
    mandarin(fabrication en masse) ,
    portugais (football)
    brésilien (comment destituer les Présidents)),
    suédois(prix Nobel),arabe (pétrole),
    coréen du Nord (comment condamner à mort le Ministre de l'Education)....
    le turc (comment faire un double coup d'Etat réussi)...
    Pour en revenir aux Pokemons (aiguiser l'attention et l'esprit de rechervche de nos enfants).

  • Oui car nos impôts servent à enseigner des jeunes qui ne sont attentifs que 35 mn sur 60 lors d'un cours. L'état actuel oblige à la fermeté.

  • Si elle est capable d'assurer la sécurité de nos enfants, ce que je souhaite et qui est de son devoir, même si malheureusement j'ai des doutes ! je ne crois pas que les Pokemon soient une menace dans des écoles où l'utilisation des portables en classe est interdite, me semble-t-il ? Qu'elle cesse de trouver de faux problèmes et s'attaque aux vrais pour une fois !

  • Cela ne devrait pas être une priorité. Le fait que la question se pose montre l'état lamentable de notre système enseignant. A l'image de l'état en général.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]