La question du jour:

Nationalité : pensez-vous comme N. Sarkozy qu'il faille revoir le droit du sol ?




Nationalité : pensez-vous comme N. Sarkozy qu'il faille revoir le droit du sol ?

L'ancien président de la République propose la fin de l'automaticité du droit du sol.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 12 août 2016 à 07h00

En finir avec l'attribution automatique de la nationalité française par le droit du sol ? C'est ce que propose l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy dans un entretien paru dans "Valeurs Actuelles" jeudi 11 août.

En France, outre par le droit du sang - un enfant né d'au moins un parent français obtient la nationalité par filiation -, la nationalité française peut s'acquérir par le droit du sol, c'est-à-dire qu'un enfant né en France de parents étrangers devient automatiquement français à sa majorité, à condition d'avoir vécu sur le territoire au moins cinq ans depuis l'âge de 11 ans.

Nicolas Sarkozy se dit favorable à la fin de cette automaticité, sans cependant supprimer le droit du sol.

"Je veux qu'on le garde, mais pas de manière automatique", explique-t-il, prônant plutôt une "présomption de nationalité, permettant de ne pas attribuer la nationalité à quelqu'un qui aurait un casier judiciaire à sa majorité, ou dont on pourrait prouver que ses parents étaient en situation irrégulière au moment de la naissance".

Le député Les Républicains (LR) Guillaume Larrivé a salué jeudi sur France Info cette "proposition très forte" de Nicolas Sarkozy. "L'assimilation à la communauté nationale, ça n'est pas un gros mot, ça veut dire des droits, mais ça veut aussi dire des devoirs envers la nation", a-t-il déclaré. "Un délinquant condamné à une peine de prison ne doit plus bénéficier demain du droit du sol", a-t-il ajouté.

Au contraire, Hervé Mariton, candidat à la primaire à droite, qui a lui pris position en faveur du droit du sang, a critiqué sur RTL une "demi-mesure qui ne va pas au bout des choses". "On est français parce que l'un des parents est français. On peut le devenir si on démontre son assimilation", a-t-il dit, avant d'ajouter : "Nicolas Sarkozy s'est contredit sur le droit du sol. On a besoin d'un contrat clair pour 2017".

 
82 commentaires - Nationalité : pensez-vous comme N. Sarkozy qu'il faille revoir le droit du sol ?
  • c'est remmettre en cause la tradition republicaine de la france ses fondements c'est pas serieux !! c'est du populisme a la le pen ! meprisable ! j'ai honte a la france!

  • si le front nationnal avait proposé ça tout le monde aurait crié au scandale,mais là,les gents disent amen! En réalité ce qu'il faut c'est le supprimer une bonne fois pour toute et chacun fera comme il veut quand il ou elle aura 18 ans,de plus les parents ne percevront plus les allocations familliales.

  • Plus de droit du sol tout en gardant le droit du sol, du pur Sarkozy. Si il avait eu envie d'y toucher il l'aurait fait quand il était au pouvoir.

  • Seul le référendum permettrait de changer le code de nationalité .,car les socialistes de retour au pouvoir essayeraient de le modifier .
    Le droit du sang est le mieux adapté ,comme en Allemagne .
    Les expulsions pour les criminels ,les délinquants étrangers seraient facilitées.,et l'acquisition de la nationalité ne pourrait se faire qu'en l'absence de condamnations .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]