La question du jour:

Faut-il instaurer des "no go zones" pour les chasseurs de Pokémon ?




Faut-il instaurer des

Le débat est ouvert pour supprimer certains lieux du jeu Pokémon Go.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 11 août 2016 à 07h00

Y a-t-il des zones de chasse interdites aux aficionados de Pokémon Go ? Alors que le jeu prend une ampleur sans précédent partout dans le monde, de plus en plus d'espaces géographiques, lieux de mémoires, endroits jugés dangereux ou même certains pays comme l'Iran, refusent d'être répertoriés comme zone de chasse aux Pokémon. Ce vivier de "no go zones" est-il viable ?

Cela va des États aux propriétaires privés en passant par certaines municipalités, des monuments historiques et des lieux de mémoire.

Parmi ces derniers, le camp d'extermination d'Auschwitz, le mémorial de la Shoah à Berlin, le mémorial de Hiroshima ou encore l'ossuaire de Douaumont, monument érigé en mémoire des soldats tombés durant la Première Guerre mondiale à la bataille de Verdun, se sont plaints de l'arrivée de chasseurs de Pokémon, pas toujours respectueux des lieux et de leur histoire. Certains pays n'hésitent également pas à interdire le jeu sur l'ensemble de leur territoire. C'est le cas de l'Iran, via son Haut conseil de cyberespace, qui l'a banni du fait de la géolocalisation des utilisateurs nécessaire au jeu, vue comme une possibilité d'espionnage. En Arabie Saoudite voisine, le Comité permanent des recherches et des fatwas a republié un décret datant de 2001 et recommandé l'interdiction des jeux Pokémon, assimilés à des jeux d'argent, prohibés dans l'islam.

Plus largement, ce sont des privés, particuliers, commerces ou entreprises qui souhaiteraient ne plus être importunés par des chasseurs n'hésitant pas à entrer dans leurs locaux, sans autorisation, pour récupérer leurs animaux virtuels.

Les petites bêtes peuvent apparaître à peu près n'importe quand et n'importe où. Techniquement, le positionnement se fait grâce à l'algorithme du jeu, qui dépose les Pokémon de manière relativement aléatoire sur la carte. Relativement car l'application prend cependant en compte quelques éléments tels que la présence ou non d'une rivière, d'un lac ou de la mer, à proximité, ou d'une forêt. Les Pokémon, classés dans différentes familles, seront donc proposés aux joueurs en partie en fonction des spécificités géographiques locales. Pour autant, nul besoin d'entrer dans un bâtiment au bord de l'effondrement ou de se planter au milieu de la rue pour capturer l'animal convoité. Le système prévoit que le joueur peut attraper un Pokémon apparaissant dans un rayon de plusieurs mètres, sans avoir besoin d'être exactement à l'endroit où ce dernier se trouve.

Le problème est différent s'il s'agit d'un "pokestop" et d'une arène, ou s'il est question des petites bestioles. Dans le premier cas, The Pokemon Company qui détient la marque Pokémon, une société nippone dont le japonais Nintendo est actionnaire, a expliqué que Niantic centralisait les demandes de retrait ou d'ajout d'un "pokestop" ou d'une arène. Ne pouvant cependant intervenir en temps réel, le développeur profite des mises à jour de l'application pour retirer des lieux. Les dernières mises à jour ont ainsi vu disparaître les mémoriaux de Hiroshima et de la Shoah, par exemple. Les prochaines continueront à prendre en compte les diverses demandes.

Pour les Pokémon en revanche, adapter leur apparition aux demandes est autrement plus compliqué, car cela passe par une modification de l'algorithme du jeu, le cœur même du système, une opération qui demande beaucoup de travail de développement et de temps. The Pokemon Company assure cependant que Niantic travaille à une amélioration de l'algorithme.

 
28 commentaires - Faut-il instaurer des "no go zones" pour les chasseurs de Pokémon ?
  • Il faudrait plutôt interdire ce genre de conneries....

  • Qu'un chasseur de Pokémon pénétre chez moi, il sera immédiatement transformé en Pokémon et moi en chasseur, Et pas de cadeau ? il n'aura , ensuite, dés lors plus envie du tout de continuer sa chasse s'il est encore en capacité de faire quelque chose.

  • Ne croyez-vous pas qu'il convient de créer dans les plus bref délais un nouveau jeu : le chasseur de chasseurs de Pokémon .... Avec une compétition franco-francaise organisée ,gérée et arbitrée par les auteurs des articles , justement ceux qui ont totalement perdu le sens des responsabilités linguistiques attachés à leur fonction et leur rôle social, pour autant qu'ils n'aient pas oubliés aussi le sens du mot responsabilités, car à lire leurs articles et Leur tire , Nous sommes vraiment en droit d'émettre des doutes. Une mission qui leur conviendrait parfaitement en parfaite adéquation avec leurs propres comportements professionnels. La débilité n'ayant pas de limite personne n'y trouverait à redire.

    Vous êtes mal informé car ça existe déjà .....

  • Oui, il est temps de cesser les imbécillités. Ils jouent au Pokemon mais ne s'intéressent à rien d'autre. Aucune culture !

  • Yann Moix a raison ce sont des débiles rien dans le cerveau elle est belle la jeunesse la France en décadence

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]