La question du jour:

L'organisation de l'EURO 2016 a-t-elle été à la hauteur ?




L'organisation de l'EURO 2016 a-t-elle été à la hauteur ?

Les joueurs du Portugal ont soulevé le trophée Henri-Delaunay, le dimanche 10 juillet 2016 au Stade de France.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 12 juillet 2016 à 07h00

- Au lendemain de la finale de l'EURO 2016, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a assuré que l'événement qui se déroulait en France avait été "une réussite". -

Durant un mois, la France a vibré au rythme de l'EURO 2016.

La compétition européenne de football s'est achevée dimanche 10 juillet sur une victoire du Portugal contre la France (1-0). Quel bilan en tirer ? Alors que l'Hexagone avait été lourdement frappé par les attentats de janvier et novembre 2015, le gouvernement a pu se féliciter lundi du bilan de la compétition en matière de sécurité. Malgré une menace terroriste "très élevée", "l'EURO 2016 de football a été une réussite", a déclaré Bernard Cazeneuve, alors que l'opposition avait fortement critiqué le maintien de fan zones.

L'hypothèse d'un attentat "a été notre hantise commune", a souligné Jacques Lambert, président d'EURO 2016 SAS (organisateur du tournoi), révélant une décision prise par les organisateurs et l'UEFA avant la compétition mais tenue secrète jusque-là : si un attentat "s'était produit, l'Euro se serait immédiatement arrêté".

LA MENACE DE LA CONTESTATION CONTRE LA LOI TRAVAIL

Le risque d'attentats n'était pas la seule menace à peser sur l'EURO 2016. Les nombreuses contestations sociales contre la loi Travail, qui avaient débuté dès le mois de mars, laissaient craindre un grand désordre, notamment à Paris. Si les touristes venus du monde entier ont eu à souffrir de la grève des éboueurs dans la capitale les premiers jours, la grève dans les transports ne semble pas avoir beaucoup impacté les supporters. Alors qu'au premier jours de la compétition, le 10 juin, les conducteurs des trains de banlieue desservant le Stade de France avaient prévenu qu'ils feraient massivement grève, laissant craindre une vaste pagaille pour le match d'ouverture France-Roumanie, l'Euro avait finalement débuté calmement.

Les violences provoquées par les hooligans, notamment le 11 juin à Marseille en marge du match Angleterre-Russie, ont été finalement le seul point noir aux yeux du pays hôte du championnat d'Europe de football. Néanmoins, des incidents ont eu lieu dimanche soir à Paris, en marge de la finale près de la fan zone située à la Tour Eiffel. Une cinquantaine de personnes au moins ont été interpellées et le monument est resté fermé lundi.

 
12 commentaires - L'organisation de l'EURO 2016 a-t-elle été à la hauteur ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]