La question du jour:

Les sacs plastique vont-ils vous manquer ?




Les sacs plastique vont-ils vous manquer ?

Des sacs plastique dans un supermarché à Paris. (Illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 01 juillet 2016 à 07h00

- Cette fois-ci, ça y est. Après des années d'attente, d'initiatives isolées, de critiques, les sacs plastique sont interdits à partir de ce vendredi 1er juillet dans les magasins.

Inscrite dans la loi sur la transition énergétique, cette interdiction va en fait entrer en vigueur en deux temps : le 1er juillet 2016 pour les sacs de caisse et le 1er janvier 2017 pour les sacs d'emballage des fruits et légumes. -

Pourquoi interdire ces emballages ? Car ils sont à l'origine d'un énorme gaspillage : fragiles, ils sont souvent jetés sitôt rentrés chez soi et la marchandise déballée. Selon le gouvernement, il y a chaque année 5 milliards de sacs fins en plastique distribués aux caisses, et 12 milliards aux rayons fruits et légumes. Une partie se retrouve dans les océans, où ils représentent une catastrophe pour une partie de la faune marine, qui les ingère. Ils viennent aussi alimenter les gigantesques "mers" de plastique formées par de grands courants marins.



En conséquence, les sacs fins en plastique ne pourront plus être distribués à la caisse des grandes surfaces, des petits commerces (boulangeries, pharmacies, boucheries, etc.) et des marchés. Les sacs dont l'épaisseur est supérieure à 50 microns seront encore autorisés. Depuis une dizaine d'années, la grande distribution a commencé à faire payer les sacs de caisse, qu'ils soient fins ou solides, ce qui a fait passer le nombre de sacs qu'elle distribuait à ce niveau de 12 milliards à 700 millions par an. Certaines enseignes proposent aussi des sacs en papier payants.

Il existe une grande disparité entre les Européens. Les Danois ou les Finlandais consomment quatre sacs par habitant et par an, les Français 80, les Portugais et les Polonais plus de 400. Mais l'Union européenne a imposé aux États de rendre payants les sacs fins non biodégradables au plus tard au 31 décembre 2018, ou de prendre des mesures pour réduire leur consommation annuelle à 90 sacs par habitant et par an fin 2019. 
 
26 commentaires - Les sacs plastique vont-ils vous manquer ?
  • Ce qui va nous manquer c'est de l'argent pour mettre des produits dans des sacs ,mais ne changera rien avec cette gouvernance qui invente de nouvelles idées qui sont bien souvent appliqués depuis pas mal de temps....Il aurait dut trouver des solutions pour éviter la dégringolade qu'ils ont occasionné depuis qu'ils gouvernent....

  • Cela n'empechera pas les commerçants de vous les vendre... comme actuellement c'est le cas ! les socialistes ont encore frappé pour embêter le monde (et je suis polie) ...

  • Cela fait 40 ans que je les accumule, ne me décidant pas à les jeter dans la nature, alors, au besoin, je ne risque pas d'en manquer !
    Ce qui me gêne le plus, ce sont les emballages plastiques de mes abonnements, avec mon nom dessus, car, sachant que nos poubelles sont analysées, je tiens à ce que les miennes restent anonymes !
    Je brûle donc ces emballages dans mon jardin, mais je dois reconnaître que celà ne sent pas bon !
    Grisonne

    Oui, je pollue, mais c'est en dépit de mon plein gré ! Je ne tiens pas à ce que les gendarmes, fouilleurs de poubelles, puissent, à la fois, connaître mon nom et savoir, entre autres, quelles sont les boîtes de médicaments que j'ai consommées : Entre des particules nocives à la santé et le respect du secret médical, vous faites quoi ?
    Grisonne

    Tu as de la chance, chez nous il y a des brigades vertes, qui ne manquent pas de vous pénaliser quand vous brulez des déjets et que votre voisin les appelle.

    Je n'ai pas de voisins...
    Grisonne

    "Je n'ai pas de voisins..."
    Ne nous avez-vous pas raconté il y a quelque temps que le facteur n avait pas le droit de monter jusqu à votre porte, votre boite aux lettres étant située à 300 mètres de votre domicile ? Et heureusement que vous aviez des voisins sympas qui vous montaient le courrier car vos jambes ont du mal à vous porter sur une telle distance ?

    Justement, je n'ai pas de voisins assez proches pour qu'ils puissent voir si je fais du feu dans mon jardin. Je pensais que vous étiez capable de comprendre que l'on a toujours des voisins, même si ils sont de l'autre côté du Sahara !
    Grisonne

    Et il traverse le Sahara pour vous monter le courrier, c est vrai qu avec ce genre de voisins on n’a pas envie de déménager ! ! !

    Vous parlez d êtres capable de comprendre, mais c est un peu de votre faute si on ne comprend pas toujours. Comme la fois ou vous affirmiez que les poids lourd sont interdits sur les autoroutes suisses et que vous n en n avez jamais vu quand vous empruntez l A1 entre Genève et Lausanne pour vous rendre chez vos amis suisses.

    Si vous aviez expliquée clairement que les grands parkings poids lourds coté Suisse et Français à la frontière de Bardonnex, St Julien-en-Genevois étaient là pour faire patienter les P.L. avant d embarquer ou de débarquer des ferryboats pour livrer et chercher les marchandises à destination et en provenance de Lausanne – Vevey – ou Montreux "on" aurait pu vous croire ! Mais sans cette explication votre affirmation est invraisemblable ! ! !

    grisonne vous êtes trop méfiant rire achetez un broyeur (que j'ai) de vos lettres personnelles etc. Quand au plastique de vos adresses mettez les en miettes, vous croyez le conducteur des poubelles, s'occupent de cela, je vous dirais non. , ridicule votre pensée.
    De toute manière, nous sommes fichés sans cela rire

  • Une dépense en plus, car il faudra acheter des sacs pour la poubelle de cuisine

  • Cela fait longtemps que je les ai abandonnés, sauf les fins pour le contact alimentaire en attendant que l'on mette en place des sacs biodégradables. Prévu le 1/01/2017 si j'ai bien compris.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]