La question du jour:

Les zadistes doivent-ils quitter ND-des-Landes ?




Les zadistes doivent-ils quitter ND-des-Landes ?

La "Vache Rit", lieu de réunion de l'opposition au projet depuis une dizaine d'années, en novembre 2015 (Archives).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 28 juin 2016 à 07h00

- Le "oui" à l'aéroport Notre-Dame-des-Landes l'a emporté à plus de 55% des suffrages exprimés dimanche mais tout reste à faire sur place, entre l'évacuation des occupants illégaux et le lancement des travaux, contre lesquels les opposants restent mobilisés. -

Manuel Valls a affiché la volonté du gouvernement d'agir vite.

"Le gouvernement fera appliquer le verdict des urnes", a-t-il promis, précisant que "les travaux préparatoires à la réalisation du nouvel aéroport s'engageraient dès l'automne prochain, dans le plein respect des réglementations nationale et européenne". "Les personnes qui occupent illégalement le site du nouvel aéroport devront partir d'ici le début des travaux", a prévenu Manuel Valls. Selon Ségolène Royal, le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve ont entamé des "discussions" pour savoir "comment ils allaient procéder".

UN "FESTIZAD" PRÉVU POUR LES 9 ET 10 JUILLET

"Je crois que les discussions entre le Premier ministre (Manuel Valls) et le ministre de l'Intérieur (Bernard Cazeneuve) ont commencé pour savoir comment ils allaient procéder", a déclaré Ségolène Royal sur RTL. "Ce problème a duré beaucoup trop longtemps", a encore dit la ministre, évoquant "trop de tensions, trop de violence, trop d'obstination de part et d'autre". "Il y a eu une consultation démocratique, maintenant la procédure doit se poursuivre", a-t-elle assuré.

Car l'entreprise ne s'annonce pas aisée. Les 200 à 300 "zadistes" occupant le site pourront en effet certainement compter sur des milliers de soutiens. "Dans le climat actuel, appeler et procéder à l'évacuation violente de la Zad, après une consultation illégitime, serait irresponsable", a mis en garde Sophie Bringuy, coprésidente du groupe écologiste au Conseil régional. Les opposants ont d'ores et déjà appelé leurs soutiens à converger vers Notre-Dame-des-Landes les 9 et 10 juillet pour le "FestiZAD", grand rassemblement d'été annuel contre le projet. David Cormand y participera "avec grand plaisir", a-t-il annoncé.

LE PARTI DE GAUCHE VEUT "POURSUIVRE LA LUTTE"

Le Parti de gauche "continue à rejeter ce projet climaticide et poursuivra la lutte contre sa réalisation aux côtés des associations et des paysans et habitants de la zone menacés d'expulsion", écrivent la coordinatrice du PG Danielle Simonnet et la secrétaire nationale à l'écologie, Martine Billard. "Le Premier ministre a tout fait pour imposer cet aéroport inutile et néfaste en restreignant la consultation à la Loire-Atlantique (...) Nous avions dénoncé le périmètre de ce référendum, l'impact de l'aéroport dépassant largement ce seul département", souligne le PG.

Le Nouveau Parti anticapitaliste a lui aussi dénoncé dans un communiqué une consultation "illégitime", marquée selon lui par "la propagande de l'Etat et des barons politiques locaux". Le NPA jure de "continue(r) à se battre contre ce projet", et appelle à participer à un rassemblement des opposants prévu les 9 et 10 juillet.

Le PCF, qui soutient de longue date la construction du nouvel aéroport, s'est en revanche félicité du résultats de la consultation.

 
41 commentaires - Les zadistes doivent-ils quitter ND-des-Landes ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]