La question du jour:

Êtes-vous inquiet pour le bon déroulement de l'Euro 2016?




Êtes-vous inquiet pour le bon déroulement de l'Euro 2016?

Les fan zones sont un casse-tête pour les services de sécurité.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 04 juin 2016 à 07h30

Si la France attendait avec impatience l'Euro 2016 sur son sol pendant des mois, l'impression générale à 6 jours du coup d'envoi de la compétition est plus contrastée. Craintes d'attentats, grèves dans les transports et incertitudes en tous genres sur le front social compliquent la tâche des autorités, qui comptaient sur cette grande fête populaire pour enthousiasmer le pays.

RISQUE TERRORISTE MAJEUR

Sur le plan sécuritaire, plusieurs experts ont tiré la sonnette d'alarme, rappelant les risques d'attaques terroristes pendant la compétition.

Les "fan zones" cristallisent les craintes et sont au cœur d'un débat permanent : faut-il maintenir ces lieux de rassemblement de masses installés dans les dix villes hôtes pour accueillir les supporters (Bordeaux, Lille, Lens, Lyon, Marseille, Nice, Paris, Saint-Denis, Saint-Etienne et Toulouse)? Six Français sur dix (64%) sont opposés à leur suppression, tout en estimant qu'il est risqué de s'y rendre, selon un sondage publié ce jeudi. Le préfet de police de Paris a même proposé la fermeture de la fan zone du Champ-de-Mars les jours de match au Parc des Princes et au Stade de France, dans une lettre au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve en date du 26 mai.

LA GRANDE PAGAILLE AURA T-ELLE LIEU?

En plus de la question de la sécurité, la France sera-t-elle paralysée pendant l'Euro par des mouvements sociaux sur fond de contestation de la loi travail ? La guerre des nerfs continue entre le gouvernement et les opposants à la loi: les grèves reconductibles perturbent de nouveau les transports à huit jours du match d'ouverture France-Roumanie au Stade de France. En pointe de la mobilisation, le patron de la CGT, Philippe Martinez, a accusé l'exécutif de refuser le dialogue, renvoyant au gouvernement la responsabilité d'éventuels blocages pendant l'Euro. Il a promis cette semaine "la plus forte mobilisation depuis trois mois".

À la SNCF, la poursuite de la grève a été votée vendredi par toutes les assemblées générales. Et du côté du ciel, l'horizon n'est pas plus dégagé. Trois syndicats de pilotes ont ainsi appelé à faire grève du 11 au 14 juin pour défendre l'emploi et protester contre une modification de certaines règles de rémunération.

 
52 commentaires - Êtes-vous inquiet pour le bon déroulement de l'Euro 2016?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]