La question du jour:

Week-end : les pénuries de carburant ont-elles bousculé vos projets ?




Week-end : les pénuries de carburant ont-elles bousculé vos projets ?

File d'attente à une station-service d'Ajaccio le 26 mai 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 28 mai 2016 à 07h00

Alors que la France est touchée par des pénuries de carburant, dues aux contestations contre la loi Travail, les hôteliers déplorent une hausse des annulations des réservations pour ce week-end.

Y'aura-t-il de l'essence ce week-end ? Six des huit raffineries du pays étaient toujours à l'arrêt ou au ralenti vendredi 27 mai en début d'après-midi. Mais tous les dépôts pétroliers bloqués en France continentale par des adversaires du projet de loi travail ont été libérés, à l'exception d'un seul (Gargenville dans les Yvelines).

"Ces dépôts débloqués permettent d'augmenter les capacités de livraison, ce qui permet d'approvisionner de plus en plus de stations-services", rassurait le porte-parole du secrétariat d'État aux transports, soulignant une amélioration sur le front des carburants.

Malgré ces perspectives d'améliorations, les Français ont préféré être prudents. Alors que selon un sondage Toluna, pour le magazine spécialisé dans la grande distribution LSA*, quatre Français sur dix ont été confrontés à une pénurie de carburant ces derniers jours, certains ont préféré annuler leur week-end. "Depuis 48h, nous avons enregistré 20% d'annulations des réservations pour le week-end à venir pour la zone grand ouest, et de 15 à 25% d'annulations pour Paris", regrettait ce vendredi après-midi auprès de l'AFP Didier Chenet, président du Groupement national des indépendants (GNI).

90% DE DÉSISTEMENTS À TROUVILLE

Les réservations de dernières minutes ont chuté de 19% et les annulations ont doublé ces derniers jours sur la plateforme de réservation Weekendesk. "Les annulations vont porter sur les régions plus excentrées, car il y a plus de kilomètres à faire, comme la Normandie, la Bretagne ou la Bourgogne" analyse pour BFMTV le directeur général de Weekendesk. À Trouville, certains hôtels ont même enregistré jusqu'à 90% de désistements selon la chaîne d'information.



Ces annulations, qui concernent aussi des restaurateurs, "s'ajoutent au contexte difficile d'annulations que connaissent les hôteliers et restaurateurs depuis les attentats de novembre à Paris et de Bruxelles en mars dernier", ajoute Laurent Duc, président de la branche hôtellerie de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih).

*Sondage réalisé le 26 mai auprès de 1510 personnes de 18 ans et plus.
 
37 commentaires - Week-end : les pénuries de carburant ont-elles bousculé vos projets ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]