La question du jour:

Loi Travail : le gouvernement doit-il céder ?




Loi Travail : le gouvernement doit-il céder ?

Manuel Valls et Myriam El Khomri le 25 mai 2016 à l'Élysée.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 27 mai 2016 à 07h00

Inédite sous un gouvernement socialiste depuis 1981, la mobilisation contre la loi Travail entamée le 9 mars, est montée d'un cran depuis le week-end dernier, avec l'entrée en lice des salariés des sites pétroliers et des difficultés d'approvisionnement en carburant.

Ce jeudi 26 mai, entre 153.000 et 300.000 personnes étaient encore dans les rues de France pour la 8e journée de mobilisation contre la loi Travail à l'appel de sept syndicats (CGT-FO-Solidaires-FSU-Unef-Fidl-UNL). Si les manifestations rassemblent de moins en moins (la semaine précédente, la CGT parlait de 400.000 manifestants dans toute la France), la mobilisation contre le controversé projet de loi porté par la ministre du Travail Myriam El Khomri a pris depuis peu une autre forme : les salariés des sites pétroliers ont pris part au mouvement et six raffineries sur les huit que compte la France étaient à l'arrêt ou tournaient au ralenti ce jeudi.

Conséquences : un cinquième des stations-services françaises étaient en difficulté. Par ailleurs, dix centrales nucléaires sur 19 étaient concernées par des baisses de production dans la journée à cause des grèves. Une mobilisation "justifiée" pour six Français sur dix selon un sondage Ifop pour RTL.

Pour autant, le gouvernement ne veut pas céder. Si ce jeudi matin sur BFMTV, Manuel Valls a évoqué de possibles "modifications" ou "améliorations" du projet de loi Travail, il est selon lui "hors de question de changer le cadre" du texte. Et alors que le ministre des Finances Michel Sapin évoquait sur LCP la modification de ce fameux article 2 qui consacre la primauté aux accords d'entreprise dans l'aménagement du temps de travail, le Premier ministre l'a recadré en direct assurant, qu'"on ne touchera pas à l'article 2". Depuis le Japon, François Hollande lui a donné raison.



Comme le gouvernement, la CGT ne veut rien lâcher. La confusion autour de la modification de l'article 2 a fait réagir Philippe Martinez, secrétaire général du syndicat, qui a estimé que François Hollande n'avait "plus la majorité". Selon sondage Tilder/LCI/Opinionway, 66% des Français jugent par ailleurs comme le leader syndicaliste que le gouvernement doit retirer la loi Travail.

 
68 commentaires - Loi Travail : le gouvernement doit-il céder ?
  • avatar
    VILLON-85  (privé) -

    Il ne s'agit pas de "céder" mais de redescendre sur Terre afin d'écouter ce que veulent les Français. Et, à part le MEDEF et quelques actionnaires qui ne font jamais assez de profits sur le dos des autres, la majorité de ceux qui ont analysé le problème ne veut de cette loi régressive dictée par une logique libérale mortifère. L'inversion de la hiérarchie des normes et l'un des plus mauvais coup historiques que l'on porterait aux salariés et au peu de droits qui les protègent encore. Et s'asseoir sur les principes démocratiques les plus élémentaires est un mauvais coup porté à notre République.

  • Le gouvernement doit-il céder ?
    Pas besoin :
    Les lycéens ne sont plus dans la rue, ils bachotent.
    Les étudiants ne sont plus dans la rue, ils sont en période d'examens.
    Les amateurs de tennis ne sont plus dans la rue, il y a le tournoi de Roland Garros
    Dans quelques jours, les amateurs de foot ( et là ça fait du monde) ne seront plus dans la rue, il y a le coup d'envoi de l'Euro 2016.
    Début juillet, tout le monde aura déserté la rue pour le camping, la plage ou l’itinéraire du Tour de France !

  • Ce n'est pas la CGT qui gouverne la France ...et heureusement !

  • Valls a fait une grave erreur politique en utilisant le 49.3 sur ce sujet. Il se trouve dans une impasse, car s'il cède il sera critiqué pour avoir fait marche arrière "encore une fois", d'autant que s'il négocie mal sa pirouette, il sera contraint à démissionner. S'il ne cède pas et que F.Hollande n'ait d'autre issue que de le désavouer, il sera quand même obligé de démissionner.
    Heureusement, pour nos vaillants guerriers de la politique, tout sera bien qui finira bien, car faisons leur confiance, ils vont sûrement trouver une alternative pour nous rouler dans la farine !
    Avouez que vous avez eu peur...

  • Il ne s'agit pas de céder, mais de se ranger à l'avis majoritaire du peuple: ça s"appelle la démocratie, et c'est pour ça que les "représentant-e-s du peuple" sont élus-e-s. Il serait peut-être temps de s'en souvenir un minimum, car c'est totalement oublié depuis qu'un certain Nicolas Sarkozy a fait rentrer par la fenêtre un traité que le peuple français avait chassé par la porte. Je dis "totalement", car cela fait bien longtemps que c'est très largement oublié... si tant est qu'on s'en soit souvenu plus que de temps à autre.

    Vous plaisantez j'espère. Où est la démocratie, lorsqu'on sort de la légalité, car les blocages sont illégaux,
    quand la violence oblige à exfiltrer une ministre, dont la sécurité n'était plus assurée, quand on empêche
    la presse de paraitre. Mais dans quel régime croyez vous vivre? Quant à la majorité des Français qui
    seraient derrière vous, ceci n'est pas d'une évidence folle. Certains n'expriment que leur déception qui
    a été la conséquence des mensonges de Hollande.

    Ce n'est pas avec 5% et 300 OOO manifestant vous n'êtes pas majoritaire eux les socialiste c'est 45% et la démocratie c'est ne pas être dicté par des Staliniens, des PCF, NPA, Front de Gauche, EELV, CGT, FO ils ne sont pas de la majorité point bar, les socialistes oui point bar.
    Ensuite 70% ou 60% ou encore 50% avec que 1000, 2000 ou 4000 votant le sondage ne veux rien dire et non représentatif du peuple français, de même que 7 français sur 10 est contre sur la base de 1000, 2000 ou 4000 votant la aussi n'est pas représentatif.
    Donc mensonge en masse de la part de Martinez, Duflot, Hamon, Filipetti et Mélenchon et dire qu'ils sont majoritaire c'est du mensonge pur et simple, ils ne sont pas majoritaire et la loi passera.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]