La question du jour:

2017 : Hollande doit-il se soumettre à une primaire ?




2017 : Hollande doit-il se soumettre à une primaire ?

François Hollande

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 09 avril 2016 à 12h30

Pour près de deux tiers des Français, le président devra passer par la case primaire s'il se représente en 2017.

Ce week-end, le Parti socialiste et Europe Écologie-Les Verts vont décider du "cahier des charges" conditionnant leur participation à une primaire des gauches. Sur le papier, le Conseil national du PS comme le Conseil fédéral des écologistes devraient donner leur feu vert à cette primaire réclamée par plusieurs personnalités en janvier dans Libération.

Officiellement, François Hollande ne se mêle pas de la présidentielle 2017, néanmoins selon les informations de RTL, il aurait validé cette semaine les dates d'une telle élection. S'il devait avoir lieu, le scrutin se déroulerait les 4 et 11 décembre. Pour rappel, celui de la primaire de droite se tiendra les 20 et 27 novembre.

"Reste la question des participants " souligne RTL. "Officiellement là aussi, François Hollande ne s'en mêle pas. Il veut donner des gages de bonne volonté mais en coulisses, il fait passer ses consignes. Si cette primaire est ouverte à toute la gauche, hors de question pour lui de se retrouver face à une ribambelle de candidats du Parti socialiste (...) Au fond, il espère bien faire traîner le plus longtemps possible le processus pour au final l'enterrer et arriver seul en piste" explique Benjamin Sportouch, le rédacteur en chef adjoint du service politique de la station.



L'idée d'une primaire à gauche se dessine donc de plus en plus, y compris pour les électeurs. Un sondage OpinionWay pour Le Figaro* publié ce samedi 9 avril révèle que 64% des Français estiment que le président devra passer par la case primaire s'il se représente en 2017. Chez les sympathisants de gauche, la proportion monte même à 75%.

En cas de primaire ouverte, François Hollande n'aurait les faveurs que de 5% des personnes interrogées, arrivant bon dernier. C'est l'actuel ministre de l'Économie Emmanuel Macron, qui vient de lancer son mouvement politique, qui aurait les faveurs des suffrages (17%), devant le Premier ministre Manuel Valls (12%), Martine Aubry (11%) et l'ancien ministre Arnaud Montebourg (6%). Chez les sympathisants de gauche, la maire de Lille arrive en tête (24%), devant le chef du gouvernement (19%), Hollande (15%), Macron (13%) et Montebourg (6%). On retrouverait ces personnalités dans le même ordre si les primaires étaient organisées sans François Hollande.

* Sondage réalisé les 6 et 7 avril auprès d'un échantillon de 1.067 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).

 
0 commentaire - 2017 : Hollande doit-il se soumettre à une primaire ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]