La question du jour:

Les ministres doivent-ils démissionner après les attentats ?




Les ministres doivent-ils démissionner après les attentats ?

Jan Jambon

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 24 mars 2016 à 00h00

Après les révélations sur des ratés dans la surveillance des kamikazes des attentats de Bruxelles, deux ministres belges ont présenté ce jeudi leur démission, immédiatement refusées par le Premier ministre.

Les révélations de la Turquie mercredi soir, au lendemain des attentats de Bruxelles qui ont fait 31 morts et près de 300 blessés, sont embarrassantes. Selon les autorités turques, Ibrahim El Bakraoui, l'un des kamikazes qui s'est fait exploser mardi 22 mars à l'aéroport de Bruxelles aurait été arrêté sur leur sol à l'été 2015 et expulsé vers la Belgique qui l'aurait libéré par la suite.

"Bien que nous les ayons informées que cet individu était un combattant terroriste étranger, les autorités belges n'ont pas été en mesure d'identifier ses liens avec le terrorisme", a déplorait le président turc Rcep Tayyip Erdogan.

Tellement embarrassantes, que les ministres belges de l'Intérieur et de la Justice ont remis leur démission selon les médias. Immédiatement refusées par le Premier ministre Charles Michel néanmoins, qui a promis que "toute la lumière" serait faite. "Je confirme que j'ai présenté ma démission", a déclaré le ministre de l'Intérieur Jan Jambon, cité par le quotidien Le Soir. "Monsieur Geens (le ministre de la Justice) également. Elles ont été refusées", a ajouté M. Jambon. "Il y a eu des erreurs à la Justice et avec l'officier de liaison (belge) en Turquie", a précisé le ministre de l'Intérieur. "Vu les faits, il est légitime que les gens se posent des questions", a reconnu le ministre de l'Intérieur à la télévision flamande VTM. "On peut se demander comment il est possible qu'une personne soit libérée aussi tôt et que nous ayons laissé passer la chance de l'arrêter à nouveau quand il était en Turquie".

Une telle situation aurait-elle pu se produire en France après les attentats qui ont meurtri le pays en 2015 ? Peu après les attaques du 13 novembre qui ont coûté la vie à 130 personnes, la présidente du Front national Marine Le Pen avait estimé que le gouvernement aurait dû démissionner s'il avait eu "le sens de l'honneur". L'eurodéputée Les Républicains Nadine Morano réclamait la démission du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, jugeant sur Facebook que "ses mots et sa posture martiale" ne suffisaient plus.

 
10 commentaires - Les ministres doivent-ils démissionner après les attentats ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]