Woerth refuse de répondre à toute question sur la transparence

Woerth refuse de répondre à toute question sur la transparence©Le Lab d'Europe 1
A lire aussi

Le Lab d'Europe 1, publié le vendredi 17 février 2017 à 16h08

Mains dans les poches, ton posé, petit sourire de politesse de bout en bout. Éric Woerth est tranquille.

Le député de l'Oise, ancien ministre du Budget devenu depuis chargé des questions programmatiques pour Nicolas Sarkozy avant d'intégrer l'équipe de campagne de François Fillon, refuse calmement mais obstinément 1) de répondre à la moindre question sur la transparence du Parlement et des crédits alloués aux députés, et 2) d'expliquer pourquoi. La séquence, lunaire et finalement presque cocasse, a été diffusée dans Quotidien jeudi 16 février.

Nous sommes donc, depuis trois semaines, en pleine affaire des emplois fictifs présumés de Penelope Fillon, qui a ramené au premier plan l'opacité qui entoure une partie de l'argent public mis à disposition des parlementaires. Depuis quelques jours, l'émission de Yann Barthès a lancé une "opération Parlement transparent", qui vise à répondre à des questions, envoyées à chacun des plus de 900 parlementaires français.



Quelques dizaines d'élus ont à ce jour retourné un questionnaire complété à Quotidien. Éric Woerth ne fait pas partie de ceux-là. Très clairement, le député LR se fiche pas mal de ces interrogations. Il a donc eu ce non-échange total avec un journaliste de l'émission qui l'interviewait à ce sujet lors du déplacement de François Fillon dans l'Oise mercredi.

 
378 commentaires - Woerth refuse de répondre à toute question sur la transparence
  • le 17 02 2017 à 16 30
    Mais au fait la presse ça coûte combien d'argent aux contribuables ?

    Il n' y a pas d'emplois fictifs au moins parmi ces très nombreuses officines qui semblent de plus en plus vouloir se substituer à la démocratie et faire comme si tous les élus devaient être obligatoirement des voleurs et pour le moins des gens à soupçonner de malversations.

    la transparence de la presse c'est pour quand ?

    Allez une bonne enquête du canard, que les Français sachent ! , C'est vrai que le Canard enquête toujours et quelque soit le sujet n'est-ce pas !

    Facile à savoir !
    Le gouvernement publie chaque année la liste des journeaux qui ont reçu de l'argent de l'Etat et combien.
    Vraiment pas besoin du Canard enchaîné.

    Sauvageon  (privé) -

    Je rejoins le commentaire de "Daulo".

    Un journal comme "Le Figaro" reçoit en aides directes et indirectes prêt de 7 millions et demi par ans.
    Un autre comme "L'humanité" une somme d'environ 3 millions et demi.

    Par contre le "Canard enchaîné" ne reçoit aucune aide directe, mais une aide indirecte pour la somme d'environ 414 000 euros qui subventionne le portage (acheminement par la poste) de ses publications, comme de très nombreux autres. journaux.

    Quant à taper sur la presse pour qu'elle ne diffuse exclusivement que les nouvelles qui ne flattent que le courant de pensées qui est le sien, pas de problème. Il suffit pour cela de vivre dans les merveilleux pays que sont les états totalitaires, où règne sans partage une oligarchie n'acceptant aucune contradiction et aucun pluralisme !
    Peut est ce là vôtre rêve ?

  • Pauvres sans-dents, circulez, il n'y a rien à voir !!! La France n'a rien à envier aux républiques bananières, tellement dénoncées par nos hommes politiques.

  • Question transparence , ou plutôt manque de transparence on peut lui faire confiance ! c'est un spécialiste en la matière .

  • La transparence c'est bon pour les vitres, pas pour les Woerth.

  • On a compris, c'est l'omerta, comme dans le mafia!! Le mot "comme" est peut-être de trop!!!

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]