"Une ambition intime" : Karine Le Marchand essuie un refus

par 6MEDIAS

Le premier numéro d' "Une ambition intime", dans lequel apparaissaient Nicolas Sarkozy, Arnaud Montebourg, Marine Le Pen et Bruno Le Maire, a fait couler beaucoup d'encre. Alors que François Hollande n'a pour l'instant pas donné suite aux demandes de Karine Le Marchand et de son équipe, c'est cette fois-ci Benoît Hamon qui fait part de son refus de participer à l'émission de M6. Dans un communiqué publié lundi, le candidat à la primaire socialiste se montre catégorique : "Sa qualité et les téléspectateurs qui s'y intéressent ne sont pas en cause : ce format ne correspond simplement pas à ma vision de la politique". Pour Benoît Hamon, connu pour sa discrétion dès qu'il s'agit de vie privée, l'émission ne sert en rien l'intérêt de la campagne et s'apparente même plutôt à un casting : "Verser une larme ou révéler une part choisie de mon intimité ne diraient rien de ma capacité à entendre les préoccupations des Français et à y répondre". Le patron de M6 lui-même a tenu à répondre aux critiques reprochant à "Une ambition intime" d'être trop familier avec les invités. Nicolas de Tavernost estime en effet que "cela n'a pas d'intérêt" de "faire la énième interview que l'on peut voir sur BFMTV et le service public".

 
0 commentaire - "Une ambition intime" : Karine Le Marchand essuie un refus
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]